3,839,696
Élèves formés

Matériel de pratique

Comment préparer et utiliser votre défibrillateur de pratique pour la formation de vos élèves

Ces vidéos et guides ont été créées par les manufacturiers de défibrillateurs de formation afin de vous démontrer comment les préparer et les utiliser comme outil de formation pour vos élèves.
Defibtech DEA de formation (PDF)

Philips HeartStart FRx DAE de formation (Disponible en anglais seulement)(PDF)

Physio-Control LIFEPAK CR-T DAE de formation (Disponible en anglais seulement) (PDF)

Heartsine Samaritan Défibrillateur Formateur (Youtube)

Heartsine_Sampad_video

ZOLL AED Plus Trainer2 Video – (Disponible en anglais seulement) (Youtube)
Zoll_AED_TU_Video

Nettoyage des Mannequins

Recommandations pour la décontamination

Tous les mannequins devraient être décontaminés à la fin de chaque séance de formation. Si plus d’un élève utilise le même mannequin, les mesures appropriées doivent être prises pour qu’il soit nettoyé avant chaque utilisation par un autre élève.

Pour obtenir davantage d’information sur la décontamination des mannequins, veuillez vous adresser à l’organisme de formation en RCR de votre région (la Fondation des maladies du cœur, la Croix-Rouge, l’Ambulance Saint-Jean).

Tous les instructeurs doivent être disponibles après chaque séance pour aider au nettoyage des mannequins utilisés dans le cours. Il est nécessaire de porter des gants protecteurs pendant les opérations de démontage et de décontamination. La décontamination des mannequins doit être faite conformément aux lignes directrices de la Fondation des maladies du cœur du Canada.

Mise à jour de 1983 : Centers for Disease Control, 1978; rapport No.42 sur la surveillance de l’hépatite, pages 34 à 36.

Membres du Multidisciplinary Ad Hoc Committee for Evaluation of Sanitary Practices in Cardiopulmonary Resuscitation Training représentant les organismes suivants :

  • Le sous-comité sur les soins cardiaques d’urgence de l’American Heart Association;
  • Les programmes de secourisme et de RCR de l’American Red Cross;
  • Le Center for Infectious Diseases des Centers for Disease Control;
  • Le Laboratory Program Office des Centers for Disease Control.
  • Dans le passé, nous recevions de nombreuses demandes de renseignements au sujet du rôle que jouent peut-être les mannequins servant à l’enseignement de la réanimation cardio-respiratoire (RCR) dans la transmission de l’hépatite virale de type B. Plus récemment, les demandes de renseignements reçues ne portaient plus uniquement sur les risques de transmission de l’hépatite B mais aussi sur les risques de transmission du syndrome d’immunodéficience acquise (sida), des virus de l’herpès et de diverses infections des voies respiratoires supérieures et inférieures (grippe, mononucléose infectieuse, tuberculose, etc.). L’utilisation de mannequins pour l’enseignement de la RCR a augmenté rapidement en raison du nombre accru de programmes de formation commandités par des organismes d’intervention médicale d’urgence. Jusqu’à maintenant, on estime à plus de 40 millions le nombre de personnes qui ont eu un contact direct avec des mannequins pendant leur formation. Aux États-Unis, plusieurs compagnies distribuent une grande variété de modèles de mannequins aux fins des programmes de formation offerts dans les hôpitaux, les services de police et d’incendie, les organismes de services, les regroupements non professionnels et les écoles (dans le cadre de cours de santé, de secourisme et d’éducation physique). Puisque l’exercice sur un mannequin fait partie intégrante de la formation en RCR, l’entretien des mannequins est extrêmement important. Les instructeurs et organismes de formation s’en remettent entièrement aux recommandations des fabricants concernant l’utilisation et l’entretien des mannequins; c’est pourquoi il y a lieu d’examiner attentivement ces recommandations avant d’acheter des mannequins.
  • À notre connaissance, aucun cas, même isolé, de maladie bactérienne, fongique ou virale n’a été reporté qui pourrait être imputable à l’utilisation de mannequins pour la formation en RCR. Nous sommes toutefois d’avis que la surface des mannequins peut présenter des risques de transmission de maladies, dans certaines conditions, et que les mannequins doivent conséquemment être nettoyés et désinfectés afin de minimiser ces risques. Même si la majeure partie de l’exposé qui suit remonte à 1978 et qu’elle ne porte que sur les pratiques sanitaires à observer pour éviter la transmission de l’hépatite de type B, la présente version révisée par le Multidisciplinary Ad Hoc Committee for Evaluation of Sanitary Practices in Cardiopulmonary Resuscitation Training pourra aider à diminuer les risques de transmission d’un grand nombre de maladies infectieuses.
  • Plusieurs aspects importants doivent être pris en compte dans la formation en RCR. Tout d’abord, la respiration artificielle bouche à bouche ou bouche à nez nécessite évidemment un contact physique direct; pour sauver la vie de la victime, l’éventuel sauveteur doit donc faire abstraction de ses préoccupations de protection personnelle ou d’ordre esthétique. C’est pourquoi on pousse les élèves à surmonter ces craintes dans les séances de formation, et ceux-ci risquent de s’exercer sur des mannequins contaminés par les mains ou la salive des élèves précédents. Cette situation est particulièrement évidente lorsque des élèves s’exercent à la RCR à deux sauveteurs et que le mannequin ne peut être nettoyé adéquatement après chaque intervention d’un élève. De plus, lorsque les élèves s’exercent à retirer ce qui obstrue les voies respiratoires supérieures, ils doivent mettre un doigt dans le fond de la gorge du mannequin, de sorte que des microbes laissés par les élèves précédents peuvent être transportés sur le visage du mannequin. Dans la pratique, on ne fait habituellement aucune pause à ce moment pour décontaminer le visage du mannequin avant de commencer le bouche-à-bouche. En outre, les mécanismes de soupapes et les voies aériennes du mannequin sont inévitablement contaminés en cours d’utilisation; s’ils ne sont pas démontés et nettoyés de façon appropriée après chaque séance, ils peuvent être une source de contamination pour les séances subséquentes. Il n’y a toutefois aucune preuve reconnue démontrant que les mécanismes de soupapes des mannequins peuvent produire des aérosols, même lorsque l’air est expulsé de force pendant des exercices de compressions thoraciques.
  • Afin d’améliorer l’hygiène dans les séances de formation, certains fabricants fournissent des écrans faciaux pour les mannequins. Or, il y a peu de chances que des élèves qui apprennent la RCR à deux sauveteurs changent d’écran facial après chaque utilisation. Plusieurs fabricants offrent des écrans protecteurs et donnent des directives détaillées pour la désinfection des mannequins d’un élève à l’autre ou d’une séance à l’autre.
  • La désinfection des mannequins est problématique lorsqu’il y a une contamination potentielle par des micro-organismes dont le degré de résistance aux agents chimiques n’est pas connu (le sida, par exemple) ou pas encore parfaitement défini (les virus de l’hépatite et de l’herpès, par exemple). Même s’il existe plusieurs désinfectants de rendement moyen à élevé dont on recommande l’utilisation dans les cas de contamination tels que la contamination par l’hépatite B, la majorité de ces désinfectants posent certains problèmes en raison de leur incompatibilité matérielle avec les mannequins (p. ex. les taches ou autres dommages que causent aux matières plastiques les composés iodés), des résidus ou des odeurs indésirables qu’ils peuvent laisser ou encore de leur toxicité pour les élèves (le formaldéhyde ou le glutaraldéhyde, par exemple), lorsqu’ils sont utilisés pendant les séances de formation. Les composés à base d’alcool ou d’ammonium quaternaire et dérivés phénoliques ne sont généralement pas recommandés, puisqu’il est difficile de les appliquer assez longtemps pour qu’ils soient efficaces (les composés à base d’alcool, par exemple, s’évaporent trop vite) ou parce que leur efficacité contre certains virus et bactéries est limitée.

Recommandations

Les présentes lignes directrices sur la décontamination des mannequins sont publiées avec l’autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada. Elles sont tirées de la trousse d’instructeur SIR à l’intention des professionnels de la santé de 1996.

  • L’achat de mannequins devrait être fondé sur un examen approfondi des recommandations et stipulations du fabricant concernant les mesures d’hygiène.
  • Les élèves doivent être informés à l’avance qu’ils auront un « contact physique direct » avec d’autres élèves pendant les séances de formation.
  • Un élève ne devrait pas participer activement à une séance de formation (formation pratique sur des mannequins) s’il présente des lésions cutanées aux mains, à la bouche ou autour de celle-ci, si l’on a établi qu’il était porteur de l’antigène de surface de l’hépatite B (HBsAg), s’il est atteint d’une infection des voies respiratoires supérieures ou du syndrome d’immunodéficience acquise (sida), ou encore s’il a des raisons de croire qu’il a été exposé à un processus infectieux ou qu’un tel processus est actif en lui.
  • Si plus d’un mannequin est utilisé au cours de la même séance de formation, les élèves devraient de préférence être regroupés par deux, chaque groupe de deux n’ayant de contact qu’avec un seul mannequin. Cela réduira les risques que plusieurs mannequins soient contaminés par une seule personne et, donc, que d’autres élèves soient exposés à une contamination.
  • Toutes les personnes chargées de la formation en RCR doivent connaître à fond les mesures d’hygiène (p. ex. le lavage minutieux des mains avant de manipuler les mannequins, ne pas manger pendant le cours afin d’éviter que des mannequins soient contaminés par des particules d’aliments, etc.) ainsi que la marche à suivre pour le nettoyage et l’entretien des mannequins et des accessoires (les écrans faciaux, par exemple). Les mannequins devraient être inspectés régulièrement pour y déceler tous signes de détérioration tels que des fissures ou des déchirures sur les surfaces de plastique, ce qui rend difficile ou impossible le nettoyage à fond. Les vêtements et les cheveux des mannequins devraient être lavés périodiquement – une fois par mois, par exemple – ou dès qu’ils sont visiblement sales.
  • L’exercice de la RCR à deux sauveteurs ne se prête pas à une désinfection du mannequin après chaque intervention d’un élève, alternativement. Afin de limiter les risques de transmission de maladies pendant cet exercice, le deuxième élève qui doit donner une insufflation au mannequin devrait simuler celle-ci. Cette recommandation va dans le même sens que les recommandations actuelles de l’American Red Cross et de l’American Heart Association.
  • Pour s’exercer à la « procédure en cas d’obstruction des voies respiratoires », l’élève doit introduire son doigt dans la bouche du mannequin afin d’en déloger le corps étranger qui fait obstruction. En effectuant cette manœuvre, l’élève peut se contaminer le doigt au contact des exhalaisons ou de la salive laissées par les autres élèves ou contaminer lui-même le mannequin avec son doigt. Pour s’entraîner à effectuer cette intervention, l’élève devrait soit simuler la manœuvre, soit l’exécuter sur un mannequin dont on décontaminera les voies respiratoires par la suite.
  • À la fin de chaque séance, la procédure décrite ci-après devrait être suivie le plus tôt possible, de façon à éviter que les microbes ne sèchent sur le mannequin :

    • Démontez le mannequin selon les directives du fabricant;
    • Lavez à fond, selon les indications, toutes les surfaces externes et internes (ainsi que les écrans faciaux réutilisables) avec une brosse et de l’eau chaude savonneuse;
    • Rincez toutes les surfaces à l’eau fraîche;
    • Mouillez toutes les surfaces avec de l’hypochlorite de sodium en vous assurant d’obtenir au moins 500 p.p.m. de chlore libre disponible (1/4 de tasse d’eau de Javel par gallon d’eau du robinet, pendant 10 minutes). Cette solution doit être préparée à chaque séance de formation et jetée après utilisation;
    • Rincez à l’eau fraîche et séchez immédiatement toutes les surfaces externes et internes; un rinçage à l’alcool favorisera le séchage des surfaces internes, ce qui empêchera les pathogènes fongiques ou bactériens de survivre et de se multiplier..
  • À chaque fois qu’un nouvel élève utilise un mannequin au cours d’une séance de formation, l’écran facial utilisé doit être changé. Lorsque le mannequin passe d’un élève à l’autre ou après que l’instructeur a fait la démonstration de la manœuvre à effectuer pour déloger tout corps étranger des voies respiratoires, le visage et l’intérieur de la bouche du mannequin doivent être essuyés vigoureusement à l’aide d’un matériau absorbant propre (p. ex. un tampon de gaze de 4” x 4”, soit environ 10 cm x 10 cm), imbibé soit de la solution d’hypochlorite décrite dans la recommandation mentionnée précédemment, soit d’alcool (isopropylique ou éthylique) à 70%. Les surfaces doivent demeurer mouillées pendant au moins 30 secondes avant d’être essuyées avec un deuxième tampon absorbant propre.
  • Nous hésitons quelque peu à recommander l’utilisation d’alcools dans le cas présent, sinon à défaut d’autres désinfectants (puisque certaines personnes trouvent insupportable l’odeur de l’hypochlorite). Bien que les alcools soient hautement bactéricides, ils ne sont pas considérés comme particulièrement utiles au nettoyage mécanique; de plus, utilisés sur une courte période de contact, les alcools risquent d’être inefficaces contre les bactéries et autres pathogènes. Néanmoins, peu de microbes peuvent résister à un nettoyage vigoureux avec de l’alcool et un matériau absorbant.
  • Il y aurait lieu d’inciter les personnes chargées de l’utilisation et de l’entretien des mannequins de RCR à ne pas s’en tenir simplement à l’utilisation d’un désinfectant pour se protéger elle-mêmes et protéger leurs élèves contre des infections pendant la formation. L’accent devrait être mis sur la nécessité d’un nettoyage à fond du matériel (frottage, essuyage) en tant que première étape essentielle d’un processus de décontamination efficace. Les microbes peuvent être facilement éliminés des surfaces lisses, non poreuses, si l’on utilise des torchons jetables imbibés d’une solution nettoyante; de plus, rien ne prouve qu’un simple trempage puisse être aussi efficace qu’un trempage suivi d’un frottage vigoureux.
  • En ce qui concerne expressément les inquiétudes exprimées récemment quand aux risques de transmission de l’hépatite B ou du sida dans les cours de RCR, il a été démontré dernièrement que le virus de l’hépatite B n’est pas aussi résistant qu’on l’a déjà cru aux produits chimiques contenus dans les désinfectants. Les recommandations actuelles en ce qui a trait aux risques de transmission du sida sont les mêmes que celles qui concernent le virus de l’hépatite B.
  • Les présentes lignes directrices sur la décontamination des mannequins sont publiées avec l’autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada. Elles sont tirées de la trousse d’instructeur SIR à l’intention des professionnels de la santé de 1996.

Les conseils pratiques sur le nettoyage des mannequins découlent de l’expérience vécue par les enseignants des écoles secondaires de la région d’Ottawa, qui ont donné le cours de RCR, et par les membres du district fédéral de l’Ambulance Saint-Jean. Ces conseils ne constituent pas en soi un cours sur le nettoyage des mannequins, aspect que couvre l’atelier de formation des enseignants donné par l’organisme de formation en RCR. Il s’agit plutôt de conseils visant à faciliter et à simplifier le processus de nettoyage en milieu scolaire. Rappelez-vous d’avertir les élèves d’enlever leur rouge à lèvres, de jeter leur gomme, etc., avant de faire des insufflations sur les mannequins. L’encre est également difficile à faire disparaître!

Endroit

  • Accès à une source d’eau et à un endroit pour vidanger l’eau.
  • Habituellement une grande pièce (p. ex., douche, toilettes, casse-croûte, infirmerie, cuisine, conciergerie).
  • Idéalement le plancher devrait être en ciment et être doté d’un drain.
  • Assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace pour faire sécher les mannequins à l’air (p. ex., étagères, bancs, séchoir).
  • Décidez à l’avance de l’endroit où aura lieu le nettoyage, de façon à ce que les assistants ou les élèves bénévoles puissent se mettre au travail sans tarder.
  • Certains enseignants estiment qu’il est plus facile d’apporter les mannequins à leur domicile et de submerger les têtes dans le bain ou sous la douche.

Avoir recours à des assistants

  • Les futurs enseignants, les élèves bénévoles (p. ex., ceux qui ont des périodes libres), les élèves de niveaux supérieurs ou des élèves qui souhaitent obtenir des crédits supplémentaires peuvent être mis à contribution pour le nettoyage des mannequins.
  • Dans certaines écoles, les enseignants nettoient leurs propres mannequins. Dans d’autres, le personnel détermine en équipe la méthode la plus efficace à cet égard.

Durée

  • Les enseignants estiment que le nettoyage des mannequins prend habituellement une heure à une personne seule et une demi-heure avec l’aide de bénévoles.

Équipement/matériel nécessaire

  • Une ou deux grosses poubelles sur roues, des cuves en plastiques (qui peuvent contenir 10 têtes et qui sont dotées d’un bouchon pour vidanger l’eau), des cuvettes, des seaux de grande taille (certaines écoles percent un trou dans le seau et y mettent un bouchon afin de faciliter la vidange de l’eau).
  • Matériel utile : tampons d’alcool, eau de Javel, gaze, tampons à récurer, gants jetables/en caoutchouc, tabliers, tasses à mesurer, détergent à vaisselle, sacs à déchets, essuie-tout, serviettes, etc.

Protection des vêtements et des surfaces de travail durant le nettoyage

  • Comme on doit utiliser de l’eau de Javel, il est important de protéger les yeux, la peau et les vêtements des utilisateurs.
  • Dans certaines écoles, les enseignants et les élèves utilisent le matériel du département des sciences (p. ex., sarraus de laboratoire, gants en latex).
  • On peut également porter de vieux vêtements et un tablier.

Détails des coordonnées pour les mannequins et les DEA de pratique

Nous travaillons à mettre à jour ce contenu…