3,793,120
Élèves formés
En Alberta, un élève se distingue en enseignant la RCR à ses camarades

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT est reconnu pour sa façon d’engager et d’exciter les jeunes lorsqu’il s’agit de bien se préparer à affronter une situation d’urgence. Mais Ben Roth, un élève de Calgary, est allé bien au-delà lorsqu’il a volontairement décidé d’apporter son aide en enseignant le programme à ses camarades.

Ben pratique la natation depuis son tout jeune âge et il est maintenant un sauveteur certifié, alors il a immédiatement apprécié le programme d’ACT et a tout de suite voulu y contribuer.

« J’ai trouvé que l’école avait fait du bon travail en enseignant les principes de base de ce qu’il faut savoir en situation d’urgence, mais je voulais aider », affirme Ben qui donne aussi des leçons de natation.

« J’ai rassemblé les mannequins, fait une démonstration à la classe sur la façon de les utiliser et j’ai apporté mon aide lors de certains cours théoriques », mentionne Ben. « Ensuite, l’année suivante, je suis revenu et j’ai enseigné une bonne partie du programme de RCR au élèves de 10e année. »

« Apprendre la RCR et devenir un sauveteur était mon but lorsque j’avais 10 ans », dit Ben. « Je voulais faire cela depuis très longtemps. Devenir sauveteur et suivre le Programme de RCR au secondaire d’ACT ont été les premières étapes pour que je devienne docteur et sauve ainsi des vies. »

« C’est exceptionnel de retrouver ce type de savoir et d’esprit de leadership chez un élève qui a suivi notre programme », affirme Sandra Clarke, directrice générale de la Fondation ACT. « Ce programme motive souvent les élèves à se tourner vers les soins de santé comme choix de carrière et nous sommes très heureux de l’initiative prise par Ben. »

« Il a été phénoménal », dit Arlene Buchan, l’enseignante en éducation physique responsable du programme d’ACT à l’école secondaire Dr. E.P. Scarlett de Calgary.

« Il a un grand sens de l’humour alors toute l’attention était tournée vers lui et les jeunes étaient vraiment attentifs », mentionne Arlene. « Il s’est servi de scénarios afin que les jeunes se sentent encore plus concernés et je crois qu’il a fait un meilleur travail pour donner le cours que nous ne le faisons ».

« Lors du quiz, une fois la formation complétée, il était évident que les élèves avaient bien retenu la matière », dit Arlene.

« J’étais dans le cours avec lui et si j’étais intervenue, nous aurions co-enseigné…mais je n’ai réellement pas eu à intervenir souvent », mentionne-t-elle en riant. « Il avait même apporté son propre matériel. »

« Je sens toujours que les gens m’écoute lorsque j’ai quelque chose à dire et maintenant, j’ai quelque chose d’important à dire », affirme Ben.

« Je crois qu’apprendre la RCR est réellement une bonne idée », dit Ben. « La plupart des élèves, espérons-le, n’auront pas à faire face à ce type d’urgence, mais ils devraient tous savoir comment réagir si cela devait arriver. »

Ben dit que ses parents ont été très contents de savoir qu’il avait fait preuve de leadership en offrant son aide lors de l’enseignement à ses camarades du Programme de RCR au secondaire d’ACT.

« Il s’agit de quelque chose de normal pour moi de saisir des opportunités comme celle-ci », dit-il en riant. « Mes parents n’étaient donc pas extrêmement surpris…mais ils étaient définitivement très fiers. »

« Nous sommes très fiers de lui », dit Clayton. « C’est un très bon garçon. »

La mise sur pied du Programme de RCR au secondaire d’ACT a eu lieu à l’école de Ben grâce à l’aide généreuse des partenaires, tant au niveau communautaire que provincial, ce qui a permis de donner gratuitement les mannequins, les ateliers de formation des enseignants et les ressources didactiques. Les partenaires communautaires à Calgary sont les Clubs Kiwanis de Calgary (Chinook, Downtown, Foothills, Metro et Northmount), alors que les partenaires provinciaux du programme en Alberta sont Alberta Education et la Fondation STARS (un des partenaires fondateurs dans cette province).

Les principaux partenaires qui soutiennent le programme au Alberta et à travers le Canada sont des entreprises du secteur de la recherche pharmaceutique: AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et partagent l’objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation (ACT) des soins avancés en urgence coronarienne est un organisme de bienfaisance maintes fois primé ayant pour mission de mettre en place un programme de RCR dans les écoles secondaires du Canada. ACT organise le financement nécessaire afin que soient donnés gratuitement aux écoles les mannequins, les ateliers de formation des enseignants, les manuels et le matériel scolaire, et aide également les écoles à rendre le programme viable à long terme. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme scolaire. Jusqu’à maintenant, plus de 900 000 jeunes ont reçu la formation en RCR par le biais du Programme de RCR d’ACT.