3,752,224
Élèves formés
Un agent de la GRC met sur pied un programme de RCR dans une communauté isolée du Labrador

Grâce au leadership de l’agent Peter MacIntyre, tous les élèves du secondaire de la petite communauté de Mary’s Harbour au Labrador sont maintenant aptes à sauver des vies.

Comme c’est le cas pour un grand nombre de communautés isolées du Canada, les établissements médicaux sont plutôt rares à Mary’s Harbour et le poste ambulancier le plus proche se trouve à environ 50 kilomètres de là. Les services locaux en soins de santé consistent en une petite clinique médicale employant deux infirmières sur appel. Alors, lorsqu’elle s’est présentée, l’agent MacIntyre a saisi l’occasion de combler ce besoin en formant tous les élèves du secondaire sur la façon de réagir en situation d’urgence.

« Venant d’une famille dont plusieurs membres ont subi une crise cardiaque, je me suis rendu compte à quel point notre société est mal préparée lorsque vient le temps de sauver ou du moins d’essayer de sauver nos amis et les êtres qui nous sont chers », affirme MacIntyre.

MacIntyre reconnaît que la GRC se trouvait en bonne position pour aider l’école locale à coordonner, en collaboration avec un formateur en RCR, la mise sur pied du Programme de RCR au secondaire d’ACT.

Suite à une simple recherche internet, MacIntyre a découvert la Fondation ACT et a contacté cet organisme de bienfaisance national afin de se joindre à leur campagne visant à mettre sur pied l’enseignement de la RCR dans toutes les écoles secondaires Canadiennes. Il a fait une demande pour obtenir les ressources nécessaires à la mise sur pied du programme à l’école St. Mary’s All Grade et ainsi enseigner la RCR à tous les élèves et ce, sans frais pour l’école.

L’instructeur en RCR Ted Rumbolt s’est porté volontaire pour enseigner le programme à tous les élèves de 9e jusqu’à la 12e année. Il a dit que le programme a été très bien reçu.

« Les élèves étaient très intéressés par le matériel et ils étaient très impliqués », dit Rumbolt.

Mais l’agent MacIntyre ne s’est pas arrêté là.

Suite au succès qu’a connu le programme à l’école St. Mary’s All Grade, il a travaillé de concert avec ACT afin de mettre sur pied le programme dans deux autres écoles secondaires de son district : la DC Young et la St. Lewis Academy.

À ce jour, plus de 100 élèves du secondaire sont formés à chaque année.

« Les citoyens formés en RCR sont le premier maillon du système de réponse en situation d’urgence », affirme Sandra Clarke, directrice générale de la Fondation ACT.
« Avec le leadership dont ont fait preuve l’agent MacIntyre, son unité ainsi que Ted Rumbolt, ces élèves formés en RCR peuvent maintenant faire une différence entre la vie et la mort », ajoute-t-elle.

Les agents de la GRC qui aimeraient suivre l’exemple de MacIntyre peuvent visiter le www.fondationact.ca ou appeler au 1-800-465-9111.

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été instauré grâce à la généreuse contribution des partenaires principaux d’ACT, provenant du secteur de la recherche pharmaceutique, ont également contribué à l’instauration du programme. Il s’agit de : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ces compagnies fournissent à ACT son financement de base et partagent le même objectif, soit de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, primé, dont la mission est d’établir l’enseignement de la RCR dans les écoles secondaires partout au Canada. ACT amasse les fonds afin que soient donnés aux écoles, gratuitement, les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et tout autre matériel. ACT assiste également les écoles dans la mise sur pied du programme et dans son maintien à long terme. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme d’études régulier. Jusqu’à maintenant, plus de 1 400 000 jeunes ont déjà appris la RCR par le biais de ce programme salvateur.