3,757,904
Élèves formés
René Berthiaume, Prescott-Russell

René Berthiaume a travaillé pour un service ambulancier dans la région rurale de Prescott-Russell pendant plus de 20 ans. À ce titre il a pu constater les avantages d’une formation en RCR et les conséquences tragiques de l’absence d’une telle formation.

M. Berthiaume souligne que lorsqu’il a commencé à travailler comme ambulancier, il y a 27 ans, « si on nous appelait pour une crise cardiaque, le patient était mort au moment de notre arrivée dans la plupart des cas. » Il a observé une certaine amélioration au fil du temps. « Dans les endroits où l’on donnait des cours de RCR, nous avons remarqué que des vies étaient sauvées. »

En 1995, le Dr Justin Maloney, directeur médical du programme de base hospitalière de la région d’Ottawa-Carleton, a recommandé que M. Berthiaume, devenu propriétaire des services ambulanciers Noel, prenne l’initiative de lancer le Programme de RCR au secondaire d’ACT. M. Berthiaume a saisi l’occasion.

« Dans une région rurale, il faut plus de temps à l’ambulance pour arriver chez le patient. Nous devons trouver des solutions adaptées à la collectivité », de dire M. Berthiaume. Peu après, grâce à son parfait bilinguisme, il avait convaincu les commissions scolaires anglophones et francophones de travailler ensemble à lancer des programmes de RCR dans les huit écoles secondaires de la région.

Grâce à l’aide de son frère, Yves Berthiaume, alors vice-président d’Optimist International, les écoles ont reçu le financement pour l’achat des mannequins et elles ont pu lancer le programme. René Berthiaume précise que les représentants du Club Optimiste sont enchantés du programme et se font un point d’honneur de se joindre au personnel ambulancier pour célébrer la remise des diplômes à la fin de chaque cours de RCR. En fait, cette année, l’instructeur en RCR de l’école a réanimé un enseignant qui avait été victime d’un arrêt cardiaque au Vankleek Hill Collegiate Institute.

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été instauré à Ottawa grâce à la généreuse contribution des partenaires d’ACT communitaire dont les Clubs Optimistes du district Est ontarien; The Ontario Ambulance Operators’ Association Inc., Services d’ambulances Noël and Hawkesbury Association of Ambulance Attendants. Les partenaires provinciaux sont, le gouvernement de l’Ontario, Hydro One et la Fondation Trillium de l’Ontario. Les mannequins et les ressources didactiques ont ainsi pu être donnés gratuitement à l’école et les enseignants ont été formés pour devenir instructeurs en RCR auprès de leurs élèves.

Les partenaires principaux d’ACT, provenant du secteur de la recherche pharmaceutique, ont également contribué à l’instauration du programme. Il s’agit de : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ces compagnies fournissent à ACT son financement de base et partagent le même objectif, soit de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, primé, dont la mission est d’établir l’enseignement de la RCR dans les écoles secondaires partout au Canada. ACT amasse les fonds afin que soient donnés aux écoles, gratuitement, les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et tout autre matériel. ACT assiste également les écoles dans la mise sur pied du programme et dans son maintien à long terme. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme d’études régulier. Jusqu’à maintenant, plus de 900 000 jeunes ont déjà appris la RCR par le biais de ce programme salvateur.