3,839,696
Élèves formés

Foire aux questions

À propos du programme de RCR et défibrillation au secondaire

Le Programme de RCR et défibrillation au secondaire d’ACT est une initiative primée qui intègre la RCR et la défibrillation d’une façon obligatoire dans les écoles secondaires des communautés à travers le Canada. Le but de ce programme est de s’assurer que tous les jeunes ont les habiletés et connaissances pour sauver des vies avant l’obtention de leur diplôme.
Le Programme de RCR et défibrillation d’ACT :

  • Enseigne la RCR et comment utiliser un défibrillateur externe automatisé (DEA) comme compétence de vie.
  • Offre aux jeunes le pouvoir de sauver des vies. Ces habiletés, ils vont les transmettre à leurs familles actuelles et futures, ainsi qu’à leurs communautés.
  • Montre aux jeunes comment prendre en charge et aider en situations d’urgence, développe le leadership, la responsabilité civile et aide à bâtir l’estime personnelle.
  • Rejoint 100% des jeunes là où le programme est intégré.
  • C’est un programme autosuffisant qui en assure la pérennité.

Grâce au Programme de RCR et défibrillation au secondaire d’ACT, tous les élèves apprennent les 4 R de la RCR, à savoir:

  • Les facteurs de RISQUE de maladies cardiovasculaires et l’importance d’adopter un mode de vie sain;
  • Comment RECONNAÎTRE une situation d’urgence imminente;
  • Comment RÉAGIR rapidement en appelant le 911 et comment aider en attendant l’arrivée de l’ambulance;
  • Comment RÉANIMER une personne ou comment effectuer la RCR.

Le Programme de RCR et défibrillation au secondaire d’ACT repose sur modèle communautaire dont la formule à succès de soutien et de partenaires locaux permet que le programme soit offert GRATUITEMENT à tous les élèves du secondaire :

  • Les écoles s’engagent à offrir un programme durable et autosuffisant.
  • Les ressources pour l’enseignement sont données aux écoles comprenant des mannequins durables, des défibrillateurs (DEA) d’entraînement, la formation des enseignants et les ressources didactiques.
  • Les enseignants sont formés à titre d’Instructeurs en RCR et DEA. Ils vont ensuite offrir la formation à leurs élèves.
  • Le Programme est facile à intégrer et maintenir à long terme

Réagir lors d’urgence cardiaque: Faire la RCR et utiliser un DEA

Selon la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC il y a près de 40,000 arrêts cardiaques qui surviennent chaque année au Canada. Cela représente un arrêt cardiaque aux 12 minutes. Sans intervention rapide et un traitement approprié, la majorité de ces arrêts cardiaques vont aboutir au décès de la personne.

Toujours selon la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC, le taux de survie d’une victime d’arrêt cardiaque peut atteindre 75% si la RCR immédiate est associée à une défibrillation précoce. Cependant, les taux de survie actuels sont plus bas car peu de gens savent comment faire la RCR et utiliser un défibrillateur externe automatisé (DEA). Le DEA est un petit appareil, facile à utiliser, capable de décoder un rythme cardiaque anormal et d’offir un choc électrique pour rétablir le coeur. C’est grâce à ses messages vocaux qu’il guide l’utilisateur à intervenir auprès de la victime.

Puisque la plupart des arrêts cardiaques se produisant hors d’un hôpital surviennent à domicile ou dans des lieux publics, la reconnaissance rapide d’une urgence cardiaque, l’accès rapide à un soutien médical (appeler le 911), l’administration rapide de la RCR par des citoyens, et la défibrillation précoce sont essentiels pour sauver des vies. Le Programme de RCR et défibrillation offre aux jeunes les habiletés pour sauver des vies pour qu’ils puissent ainsi savoir comment réagir en situation d’urgence.

Le coeur peut s’arrêter pour diverses raisons, pas seulement pour des problèmes cardiaques. A titre d’exemple, la personne qui se noie ou s’étouffe en avalant de travers, l’arrêt cardiaque est causé par d’autres raisons. En effet, comme cette personne ne peut plus respirer, l’oxygène ne se rend pas aux poumons et ne peut pas entrer dans la circulation sanguine. Le cerveau cesse donc de fonctionner et la personne perd connaissance. Tout comme le coeur, les autres organes commenceront à mal fonctionner. Lorsqu’une personne se blesse gravement, il se peut qu’elle saigne au point de « se vider de son sang ». Si l’hémorragie est trop importante, il n’y aura pas assez de sang pour oxygéner les organes, qui commenceront rapidement à se dépérir. Dans ce genre de situation, la RCR contribue à maintenir la circulation et l’oxygénation. En pratiquant la respiration artificielle et le massage cardiaque, le sauveteur essaie de garder la victime en vie jusqu’à l’arrivée des ambulanciers.

Au service des urgences de l’hôpital, les médecins vont examiner la victime et lui faire subir des tests spéciaux. Si le problème est grave, ils peuvent décider de l’hospitaliser. Souvent, la douleur n’est pas causée par une crise cardiaque et le patient peut être renvoyé chez lui.

Est-ce que ça veut dire que tu t’es trompé? Non! Ce genre d’erreur est tout à fait acceptable. Souvent, le médecin lui-même ne peut pas se prononcer sans les résultats des tests. Il te dira que tu as pris la bonne décision. Personne ne devrait te reprocher ton action ni te faire sentir mal. Si la situation se représente, agis encore de la même façon.

Fiez-vous à votre jugement. Si vous croyez qu’il y a un problème – c’est très souvent le cas! Si la personne continue à ressentir des douleurs dans la poitrine et si vous observez les 5 signes de la douleur à la poitrine (douleur, pâleur, essoufflement, fatigue, vomissements), c’est qu’il y a probablement quelque chose qui ne va pas. Parlez à la personne incommodée et expliquez-lui les raisons de votre inquiétude. Parlez aux personnes qui vous entourent et qui pourraient vous aider à convaincre la personne à demander de l’aide. Enfin, souvenez-vous que les personnes qui font une crise cardiaque le nient très souvent. Si vous pensez qu’il y a un problème, prenez la situation en main et insistez pour obtenir une aide médicale. Appelez le 911. Reconnaissez les signes et Réagissez pour éviter de devoir Réanimer

Comme tu le ferais ailleurs, lève-toi en te disant « Je suis formée. Je peux le faire ». Puis, fais-le!

Il arrive parfois qu’en s’effrondrant, la victime se blesse au cou. Si tu crois qu’il y a une blessure à la tête ou au cou, alors tu dois éviter de faire des mouvements lorsque tu fais la RCR dans le but de prévenir l’aggravation des blessures. Tu peux présumer que c’est le cas si la personne :

  • Est blessée à la tête;
  • Est tombée en bas d’un endroit élevé ou d’un escalier;
  • A eu un accident de la route;
  • Saigne de la bouche, des oreilles ou du nez;
  • Enflure sur le cou ou la colonne vertébrale.

Oui. Même si la personne a des points de suture, des agrafes ou une cicatrice au milieu de la poitrine, par suite d’une opération récente à cœur ouvert, si elle est inconsciente et si elle ne présente aucun signe de circulation, il faut lui faire la RCR pour lui donner les meilleures chances de survie. Même si des complications pouvaient survenir après que le cœur se soit remis à battre, ce serait un prix peu élevé à payer pour une vie sauvée.

Oui! Ce que tu observes est identifiée, par les médecins, comme étant la « respiration agonale ». Ces réflexes de respiration haletante ne sont pas suffisants pour oxygéner la personne. Ne te méprends pas. Ce n’est pas un signe de circulation. Fais la RCR.

Oui. Même lorsque la RCR est bien exécutée, il est possible que l’on casse quelques côtes, surtout chez les personnes âgées qui ont des os plus friables. N’oubliez pas, si le cœur d’une personne ne bat plus, celle-ci est pratiquement morte à ce moment-là et elle n’a plus grand-chose à perdre. Des côtes cassées ne peuvent que ralentir un peu le rétablissement de la personne. Et n’oubliez pas, on parle ici de rétablissement, alors que sans la RCR, il n’en serait même pas question.

Sors la personne hors de l’eau. Sèche sa poitrine avant de coller les coussinets électrodes. Oui, essuie le vomi si il le faut. Il n’y a pas de danger à utiliser le DEA si le plancher est seulement mouillé ou si la personne est étendue sur la neige. Assure-toi seulement que la poitrine est sèche avant d’essayer de coller les coussinets.

Utilise le DEA comme tu le ferais pour n’importe quelle autre personne.

Certains DEA ont un bouton permettant basculer en mode « enfant » et ont des coussinets pédiatriques à utiliser sur les enfants. Si la personne est âgée entre 1 et 8 ans et que le DEA a un bouton « enfant » et des coussinets pour enfants, utilise-les. Sinon, tu peux utiliser les coussinets standards, pour adultes, lorsque la personne a entre 1 et 8 ans. Pour un enfant de moins de 1 an, pratique seulement la RCR en attendant l’arrivée des secours.

Ne colle pas les coussinets du DEA sur le timbre. Place le coussinet à côté ou encore retire le timbre et nettoie bien la peau avant d’appliquer le coussinet électrode.

En découvrant la poitrine, il se peut que tu remarques une cicatrice et une bosse, habituellement du côté gauche de la poitrine. Colle le coussinet du DEA à 2 ou 3 cm de la cicatrice ou bosse.

Appuie fermement sur les coussinets afin qu’ils soient bien collés sur la poitrine. Si tu avais déjà essuyé la poitrine parce qu’elle était mouillée, sèche-là à nouveau et essaie encore de coller les coussinets. Si la poitrine est très poilue, y a-t-il moyen de la raser rapidement ou encore peux-tu placer les coussinets à un meilleur endroit? Si cela prend trop de temps, continue de pratiquer la RCR. Est-ce qu’il y a d’autres coussinets disponibles?