3,757,904
Élèves formés
Un élève aide à sauver la vie d’un homme grâce à la RCR

Durant la grande fin de semaine de la fête de la Reine, Curtis, 16 ans, et sa famille profitaient de ce congé sur un site de camping tout près de Goderich en Ontario. Curtis et son père préparaient le repas sur le gril tandis que sa mère, Teresa, se trouvait dans leur roulotte. Soudainement, une femme qui criait à l’aide a accouru jusqu’à leur campement.

« John était inconscient sur le divan. J’ai dû aller chercher de l’aide », se rappelle Catherine, la femme en question. Teresa et Catherine se sont précipitées vers la roulotte de cette dernière. Puis, tout d’un coup, Teresa s’est rappelée que Curtis avait reçu une formation par l’entremise du Programme de RCR d’ACT. Elle lui a crié de venir la rejoindre.

Lorsqu’elle est arrivée à la roulotte, John avait le teint grisâtre, il ne respirait plus et elle ne sentait pas son pouls. Curtis est entré dans la roulotte et a commencé à guider sa mère en ayant recours aux connaissances qu’il avait acquises seulement un mois auparavant durant son cours d’éducation physique. Avec l’aide de Curtis, Teresa a commencé à pratiquer la RCR en faisant des compressions.

« Curtis a continué à m’encourager jusqu’à ce que les secours arrivent », a dit Teresa.

Curtis a dit à sa mère qu’elle commençait à être fatiguée et qu’il devrait la remplacer. Entre-temps, Scott, un policier en congé et également campeur sur le site, est arrivé et a pris la relève.

« Curtis a fait preuve d’un immense courage et d’une grande maturité dans sa façon de faire face à cet événement stressant. Son calme a aidé sa mère à rester concentrée et à l’assister pour qu’elle puisse pratiquer la RCR sur un homme qui ne serait plus parmi nous aujourd’hui si ce n’était des gestes de Curtis », raconte Scott.

Grâce aux soins de Teresa et de Curtis, John a repris connaissance et a recommencé à parler juste avant l’arrivée des ambulanciers.

« C’était un peu énervant, mais il fallait que je le fasse », a dit Curtis.

Même si Curtis ne pensait jamais se servir de ses connaissances acquises par l’entremise du Programme de RCR au secondaire d’ACT, il reconnaît que c’est grâce au programme qu’il a su comment réagir durant cette situation d’urgence.

« Cela m’a appris quoi faire, à rester calme et à passer toutes les étapes en revue dans ma tête », a-t-il mentionné.

Plus tard en soirée, Catherine est revenue à la roulotte de Teresa et de Curtis pour leur dire que John se remettrait complètement.

« Nous sommes très reconnaissants. Je ne peux pas dire ce qui serait arrivé à John sans la RCR », a dit Catherine.

« Il s’agit simplement d’un groupe de personnes travaillant ensemble », a dit Teresa. « Je suis très fière de mon Curtis. »

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été rendu possible à l’école de Curtis grâce au généreux soutien communautaire et provincial qui a permis que soient donnés aux écoles les mannequins, la formation des enseignants et les ressources didactiques. Les partenaires communautaires principaux à London sont les clubs GoodLife Fitness, les camions Sterling et le TCA Local 1001, Shoppers Drug Mart, la Fondation H. Ivey et la London Community Foundation. Le partenaire provincial du programme est le gouvernement de l’Ontario.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, mainte fois primé, dont la mission est d’établir l’enseignement de la RCR dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT amasse les fonds pour que soient donnés aux écoles les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et les autres ressources didactiques. ACT guide les écoles dans la mise sur pied d’un programme viable. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme de formation régulier. Jusqu’à maintenant, plus de 1,7 million de jeunes ont appris la RCR par l’entremise de ce programme salvateur.

Les principaux partenaires du programme en Ontario et au Canada sont des compagnies issues du secteur de la recherche pharmaceutique : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et ils partagent le même objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et de permettre aux Canadiens de sauver des vies.