3,868,096
Élèves formés
Un adolescent d’Aylmer sauve son frère

Mathew, dix-sept ans, ne pensait jamais utiliser la technique apprise par le biais du Programme de RCR au secondaire d’ACT, mais un soir, alors qu’il ne devait pas se trouver à la maison, il a effectué la manœuvre Heimlich et a sauvé la vie de son frère.

« Jamais de ma vie je n’ai pensé devoir m’en servir », affirme Mathew, élève à l’école secondaire Darcy McGee, à Gatineau, Québec. « Mais après avoir reçu la formation, quelque chose est réellement arrivé ».

Un soir, Mathew rentrait à la maison plus tôt que prévu – il revenait d’une fête en l’honneur des fiançailles de sa sœur – lorsque son frère, Josh, s’est étouffé en mangeant.

« Il s’est mis à tousser », mentionne Mathew. « J’ai trouvé cela normal et je suis allé lui chercher un verre d’eau… mais il est devenu rouge et il a commencé à battre l’air avec ses bras ».

« Il m’a saisi les bras et les a mis autour de lui », mentionne Mathew, ajoutant qu’il s’est alors rendu compte qu’il devait faire des poussées abdominales pour déloger l’aliment.
« J’ai effectué la manœuvre de Heimlich cinq fois et à la cinquième poussée, il a craché un gros morceau de bœuf », dit Mathew.

« Je suppose que j’étais nerveux », mentionne Mathew. « Je ne savais pas si je serais vraiment capable de le sauver ».

Mais Josh dit que Mathew a agi très rapidement pour le sauver.

« Il était debout en deux secondes et il n’avait jamais fait cela sur une personne réelle avant », dit Josh.

« Au début, il ne poussait pas au bon endroit, mais c’était correct », mentionne Josh. « Il a poussé un peu plus bas et après deux autres compressions, c’est sorti de ma bouche ».
« Je devais me trouver à la fête pour les fiançailles de ma sœur », dit Mathew. « Je suis vraiment content de ne pas y être resté ».

Depuis, Josh et Mathew préconisent fortement l’enseignement du Programme de RCR au secondaire.

« N’y pensez pas à deux fois », dit Josh. « Si je m’étais trouvé dans la situation où une personne s’étouffe, elle serait probablement morte dans mes bras parce que je n’ai pas reçu la même formation que Mathew ».

« Mon frère a pu me sauver grâce à ce programme », mentionne Josh.

« La formation est tellement importante », affirme Mathew. « N’importe qui peut se retrouver dans une telle situation à n’importe quel moment, et il n’y aura pas toujours quelqu’un pour faire la manœuvre de Heimlich et vous sauver ».

L’enseignante en éducation physique qui a formé Mathew dit qu’elle était impressionnée lorsqu’elle a su que Mathew avait sauvé la vie de son frère.

« Nous étions tous très fiers de lui », dit Jessica, en faisant référence à ses collègues enseignants. « J’était contente de lui avoir donné la formation. »

Jessica mentionne que le Programme de RCR au secondaire d’ACT permet aux jeunes d’acquérir des connaissances leur permettant de sauver des vies, mais aussi, que cela paraît bien dans leur curriculum vitae.

« C’est très bien parce que vous pouvez un jour sauver la vie de quelqu’un », dit-elle. « Mais cela peut également être bon pour votre carrière. C’est une bonne chose à inclure dans votre curriculum vitae ».

« Je pense qu’il s’agit d’une connaissance vitale que tout le monde devrait acquérir, à n’importe quel âge », continue-t-elle. « Je sais que plusieurs choses sont coupées en éducation physique, mais c’est un programme qui devrait être obligatoire et qui devrait toujours être enseigné ».

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été possible à l’école secondaire Darcy McGee grâce à la généreuse contribution des partenaires québécois d’ACT : La fondation de la famille J.W. McConnell, le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec et la Financière Sun Life. Les mannequins et les ressources didactiques ont été donnés à l’école et les enseignants ont été formés en tant qu’instructeurs de RCR afin qu’ils puissent l’enseigner à leurs élèves.

Les partenaires principaux d’ACT sont des compagnies provenant du secteur de la recherche pharmaceutique : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et partagent le même objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et d’apprendre