3,868,096
Élèves formés
Une famille de Dewinton vient au secours du grand-père qui s’étouffait

Rebecca Ferguson est encore bouleversée et remplie d’émotions lorsqu’elle raconte la soirée où son père s’est étouffé en mangeant alors qu’il soupait en famille.

Au même instant, son époux Rich, son fils Ryan et sa fille Caitlin se sont empressés de venir à son aide – toute la famille, composée de quatre personnes, travailla en équipe pour sauver la vie de David Hogg, âgé de 87 ans.

« Mon fils Ryan s’est levé et commença à effectuer la manoeuvre Heimlich quelques fois, alors que mon épouse Rebecca composait le 911 » raconte Rich. « Puis, j’ai également administré la manoeuvre Heimlich car après une ou deux minutes, il avait perdu connaissance. »

Rich, Ryan et Caitlin ont tous travaillé ensemble, prenant chacun leur tour pour supporter David et lui administrer plusieurs poussées à l’abdomen.

« Les deux enfants ont aidé énormément » dit Rich. « Ils sont restés calmes, n’ont eu aucun moment de panique, et mon épouse était au téléphone avec les ambulanciers. Nous avons tous travaillé en équipe et c’était vraiment étonnant de voir que nous étions tous calmes, étant donné que David commençait à devenir bleu. »

Après quelques minutes de poussées à l’abdomen, ils ont réussi à déloger l’aliment de la gorge de David.

« Nous sommes tellement fiers de nos enfants » dit Rebecca, la voix tremblante d’émotion.

« Ryan m’a dit : ‘ Maman – ce n’est vraiment pas une grosse affaire’, nous raconte Rebecca, tout en expliquant l’humilité de ses enfants concernant cet incident de sauvetage.

« Mais c’est une grosse affaire pour moi » de dire Rebecca avec émoi. « Il s’agit de mon père, et mes enfants et mon mari ont travaillé ensemble pour le tenir en vie. »

« Le fait qu’ils n’ont même pas hésité à intervenir est incroyable, » continue-t-elle. « Je regarde mes enfants et je sais que s’ils peuvent agir de cette façon – ils peuvent faire n’importe quoi. »

Ryan, qui avait 15 ans au moment du sauvetage, avait complété deux semaines auparavant le programme de RCR offert dans les écoles secondaires par la Fondation ACT. Caitlin, âgée de 21 ans, avait pris des cours de réanimation cardio-respiratoire plusieurs fois dans le passé.

« Au début, j’avais vraiment peur et je crois que tout le monde ressentait la même chose, » dit Ryan. « Il était sur le sol et j’étais inquiet. »

« Mais je n’ai pas vraiment pris le temps de penser » ajoute Ryan. « Tout le monde s’est précipité en même temps et nous avons travaillé à l’unisson. »

Ryan, qui prend des cours par correspondance au secondaire, a visité le Centre d’apprentissage à Okotoks en Alberta, pour compléter le programme ACT de RCR offert dans les écoles secondaires, car cela faisait partie de son curriculum en éducation physique.

Son enseignante, Niki Doyle, fut emballée lorsqu’on lui a fait part du sauvetage qui s’est déroulé.

« Elle avait du mal à raconter les détails de l’incident parce que ce fut très émotionnel pour elle » de dire Niki en parlant de Rebecca, la mère de Ryan. « C’était vraiment merveilleux à entendre – ses enfants avaient sauvé la vie de son père. »

« Je crois qu’ils sont tous des héros » dit Niki au sujet de la famille Ferguson. « C’est une vie humaine qu’ils ont sauvée – et Ryan a vraiment participé en tant que leader dans ce sauvetage. Chaque membre de la famille a joué son rôle et ils ont travaillé en équipe. »

Niki aime beaucoup enseigner aux étudiants qui font partie du programme ACT de formation RCR offert dans les écoles secondaires, et depuis qu’elle a parlé à Rebecca, elle commence toujours son cours en racontant l’histoire de sauvetage vécue par la famille Ferguson.

« Lorsque les jeunes arrivent, ils sont souvent hésitants » dit Niki. «Mais à la fin du cours, ils sont tellement engagés dès qu’ils se rendent compte que le cours est beaucoup plus amusant et pratique qu’ils s’y attendaient. »

«Tout le monde devrait prendre ce cours parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver » affirme Ryan.

« Il ne faut que quelques heures pour compléter le cours », ajoute-t-il, « et ce fut facile. »

« Je crois qu’il est dans l’intérêt de tous d’apprendre la RCR, et non seulement à cause de l’incident qui est survenu dans notre famille » affirme Rebecca. « Même avant cet incident, lorsque nous avons appris que Ryan allait prendre ce cours, je croyais que c’était une merveilleuse idée. »

« C’est absolument formidable et j’aurais aimé qu’on offre ce cours lorsque j’étais plus jeune » affirme Rebecca.

Le programme ACT de RCR dans les écoles secondaires fut mis sur pied au Centre d’apprentissage, une division des Écoles catholiques Christ the Redeemer, grâce à l’appui généreux des partenaires provinciaux fondateurs de ACT, la Fondation STARS et l’Éducation en Alberta. Les mannequins et les ressources didactiques furent offerts gratuitement et les services d’urgence médicale de Calgary (SUM) ont donné leur temps pour former les instructeurs de RCR à l’intention des étudiants.

Les partenaires principaux d’ACT sont des compagnies provenant du secteur de la recherche pharmaceutique : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et partagent le même objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance primé dont la mission est d’instaurer l’enseignement de la RCR dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT amasse des fonds pour que soient donnés aux écoles les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et tout autre matériel. La Fondation assiste également les écoles dans la mise sur pied du programme afin d’en assurer la viabilité à long terme. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme régulier de formation. À ce jour, plus de 900 000 jeunes ont appris la RCR par le biais de ce programme salvateur.