3,868,096
Élèves formés
Enseignante sauve la vie d’un étranger avec la RCR

L’histoire de sauvetage surprenante de Marcia, enseignante du secondaire à Kingston, a été le résultat d’une suite d’évènements cocasses qui a commencé par un souper au restaurant lors d’une soirée d’hiver. « J’ai remarqué un couple de personnes âgées ayant une conversation animée tout en prenant un verre de vin. J’étais tellement captivée par la ravissante chimie qu’ils partageaient entre eux, que leur ai adressé des compliments sur une serviette en papier. Et j’ai payé leur facture, en secret, » raconte Marcia.

Quelques mois plus tard, le beau-père de Marcia est décédé tragiquement d’un arrêt cardiaque soudain. Et, lorsque c’est arrivé, il n’y avait pas de citoyens-témoins qui connaissaient la RCR. Avant de partir à la rencontre de son mari afin de l’aider avec les dispositions funéraires, Marcia a offert à son père d’aller souper avec lui. Ils sont allés au même restaurant et, par coïncidence, le même couple de personnes âgées étaient présents. Or, cette fois-ci, il y avait de l’agitation et Marcia s’est vite rendue compte que le monsieur s’était effondré et avait besoin d’aide.
Elle accourut à son aide, alors qu’une serveuse composait le 9-1-1 et que les gens se rassemblaient autour d’eux.

Marcia, formée en RCR dans le cadre du Programme de RCR et DEA au secondaire d’ACT, enseigne à ses élèves des techniques de sauvetage qu’elle était sur le point de se servir elle même. « Nous étions trois qui sommes intervenues, » explique Marcia. « Une autre femme avait vérifié sa respiration, lorsque nous nous sommes aperçus qu’il ne respirait pas (et qu’il était en arrêt cardiaque), j’ai commencé des compressions à la poitrine, alors qu’une autre personne faisait les insufflations. » Marcia a également envoyé quelqu’un chercher un DEA, mais il n’y en avait pas.
Lorsque les SPU sont arrivés, ils ont demandé à Marcia de continuer la RCR pendant qu’ils ont rapidement mis en œuvre d’autres procédures vitales. L’homme a été réanimé et transporté à l’hôpital.

Le lendemain au retour de son travail, soit après les funérailles de son beau-père, une de ses collègues a convaincu Marcia d’aller rencontrer l’homme qu’elle a secouru grâce à la RCR. « Je me suis rendue à l’hôpital le soir même. J’ai rencontré sa fille et son épouse qui étaient profondément émues, » se rappelle l’enseignante. Elles ont reconnu l’ironie de cette nouvelle rencontre suite au repas offert par Marcia qui avait été touchée par la belle chimie de ce couple quelques mois plus tôt.
Marcia incite tous les gens à apprendre la RCR. « N’importe qui peut le faire, » dit-elle « le geste en soi est simple, mais son incidence peut être très profond. »

Même si l’homme est décédé quelques semaines plus tard, la famille était profondément reconnaissante d’avoir eu le temps de passer ces derniers moments avec leur père et mari pour lui dire au revoir.
Le Programme de RCR et défibrillation au secondaire d’ACT a été mis sur pied à la Regiopolis Notre Dame Catholic High School où Marcia travaille en tant qu’enseignante. Ce programme d’ACT à Kingston, en Ontario a vu jour grâce au soutien des partenaires provinciaux Hydro One et le Gouvernement de l’Ontario, ainsi qu’aux partenaires nationaux de la santé, AstraZeneca Canada, Sanofi Canada et Amgen Canada.

La Fondation des soins coronariens d’urgence au Canada (Fondation ACT) est un organisme de bienfaisance national, maintes fois primé, qui met sur pied gratuitement la formation en RCR et en défibrillation dans les écoles secondaires partout au Canada. ACT amasse des fonds pour donner des mannequins, offre des formations aux enseignants et guide les écoles dans la mise en place et la pérennité du programme. La Fondation ACT est honorée d’avoir reçu la Croix pour service méritoire de la division civile offerte par la Gouverneure Générale du Canada et décernée à Sandra Clarke, la directrice générale et fondatrice ainsi que le Dr Justin Maloney, directeur médical national et urgentologue, pour le Programme de RCR au secondaire d’ACT. Plus de 3,9 millions de jeunes ont été formés à ce jour en RCR par leurs enseignants grâce à ce programme.