3,839,696
Élèves formés
Un ado de Fredericton sauve son père de la suffocation

Par une journée glaciale de janvier à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, Paul, Bev et leur fils Ryan revenaient à la maison après avoir assisté, au centre Currie, aux parties de basket-ball organisées dans le cadre des Mike Fitz Memorial Games. Pour terminer une journée bien remplie axée sur la détente, ils décident de commander une pizza et de la manger ensemble à la maison, accompagnée de quelques piments forts marinés.

« J’aime manger des piments forts de temps en temps, explique Paul. J’ai pris une bouchée. Le jus et les graines sont descendus dans ma gorge… Ça m’a incommodé et j’ai commencé à suffoquer. J’ai immédiatement compris que j’étais en train de m’étouffer. »

Comme Ryan venait tout juste de suivre le Programme de RCR et de défibrillation au secondaire d’ACT, il savait ce qu’il devait faire.

« Il n’a pas eu besoin que je lui dise quoi faire, ajoute Bev. Il a demandé à Paul s’il suffoquait, m’a dit d’appeler le 9-1-1 et a commencé à faire des compressions abdominales. » Ryan a appliqué trois ou quatre compressions, jusqu’à ce que son père commence à reprendre son souffle; puis il s’est assuré que ses voies respiratoires étaient parfaitement dégagées.

« Avec l’adrénaline que j’avais dans le sang, ça n’a pas été difficile du tout, a répondu Ryan, quand on lui a demandé s’il avait eu de la difficulté à effectuer la manœuvre de dégagement des voies respiratoires. Je venais d’apprendre la méthode deux semaines auparavant. »

« Quand votre fils de 14 ans revient de d’école et qu’il met en pratique ce qu’il y a appris pour vous venir en aide alors que vous êtes en danger, c’est quelque chose… , ajoute Paul. C’est une compétence pratique qu’il m’a prouvé qu’il avait. Il a été formé; c’est ce qui a fait la différence. »

Paul est reconnaissant aux enseignants de l’école secondaire Leo Hayes. «J’apprécie les efforts qu’ils font pour enseigner la RCR et faire comprendre aux jeunes que cela leur sera peut-être utile un jour. »

Ryan fait partie de la première cohorte d’élèves des provinces de l’Atlantique qui ont reçu une formation en secourisme dans le cadre du Programme de RCR et de défibrillation au secondaire d’ACT. Le programme a été sur pied à l’école secondaire Leo Hayes en 2012, grâce au soutien généreux de partenaires locaux, lequel a permis d’acquérir les mannequins et le matériel didactique nécessaires et de former les enseignants. La Fredericton Community Foundation est le principal partenaire local d’ACT.

Les partenaires issus du secteur de la santé qui soutiennent le programme d’ACT au Québec et à travers le Canada sont : AstraZeneca, Pfizer Canada et Sanofi. Ils fournissent à ACT le financement de soutien et ils partagent l’objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, mainte fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR et la défibrillation dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT trouve le financement nécessaire pour que les écoles reçoivent les mannequins et que les enseignants soient formés, et elle guide les écoles dans la mise sur pied d’un programme viable. A ce jour, plus de 2,6 million de jeunes ont appris la RCR de leurs enseignants par l’entremise de ce programme salvateur.