3,793,120
Élèves formés
Un enseignant de Harrow forme une classe de héros

Steve, un enseignant à l’école secondaire Harrow District est un instructeur et un partisan du Programme de RCR au secondaire d’ACT. Tellement, qu’il a formé une classe entière de héros.

Plusieurs élèves à qui Steve a enseigné le programme ont su réagir lors de situations d’urgence. Tandis que Steve affirme humblement qu’il ne fait que son travail, grâce à lui et aux efforts de ses élèves, plusieurs vies ont été touchées.

« Le premier événement s’est passé à peu près à la même période l’an dernier lorsqu’une jeune fille a été prise de convulsions en classe », dit Steve. « Je suis un des premiers répondants à l’école, on est donc venu me chercher. »

« Elle gisait sur le plancher », dit-il. « Mais après que nous ayons appelé le 911 et que d’autres enseignants soient venus porter secours à l’élève, je suis vite retourné auprès des garçons de ma classe d’éducation physique. »

« Il est arrivé dans la classe et a dit “il y a une fille qui a des convulsions – vous savez ce qu’il faut faire les gars, alors allez-y” », mentionne Spencer, 16 ans.

« Nous savions que nous devions aider à diriger l’ambulance au bon endroit », dit Spencer. « Elle a eu ses convulsions dans la section arrière de l’école alors si ils se présentaient à l’avant, ils auraient perdu trop de temps. »

Spencer, avec d’autres élèves, ont formé une équipe afin de faire signe à l’ambulance et ainsi la diriger dans la bonne direction.

« J’étais au bout du chemin et je faisais des signes à l’ambulance dans le stationnement de l’école », dit Cameron, 16 ans, ajoutant que d’autres élèves étaient placés autour de l’école afin de diriger l’ambulance.

« Nous voulions que les ambulanciers puissent se diriger vers la personne qui avait besoin d’aide aussi vite que possible au lieu de perdre du temps en se rendant au bureau afin de demander où se trouvait la personne en difficulté », dit Cameron. « Chaque minute peut être cruciale pour la vie de quelqu’un, c’est donc une chose très importante. »

« Steve m’a dit de courir jusqu’aux portes et de les tenir ouvertes afin que les ambulanciers puissent entrer la civière », mentionne Matt, 16 ans.

Matt affirme que parce qu’il a pu apporter son aide dans cette situation d’urgence, il sait qu’il pourra le faire dans une autre.

« J’étais un peu sous le choc au début, mais en réalité, c’était plutôt épatant de prendre part à cela », dit Matt. « Si jamais il y a un autre incident, je saurai quoi faire. »

Il ne s’agit pas du seul cas où des élèves de Steve ont eu à réagir en situation d’urgence. Davis, 17 ans, s’est également retrouvé dans une position où il a du prendre le contrôle de la situation lors d’un accident.

« Je faisais partie d’une ligue de softball pour hommes et un soir, lors d’un jeu, deux hommes sont entrés en collision », dit Davis. « Un d’eux a reçu un coup de genou à la tête et il a perdu connaissance. »

« Quand c’est arrivé, tout le monde avait peur et était en état de choc », dit Davis. « Mais je me suis tout de suite précipité. »

« J’ai dit à un gars d’appeler le 911 et de leur dire qu’il y avait eu un accident », dit Davis. « Il y avait également quelques personnes qui avaient reçu une formation en premiers soins alors je les ai envoyé voir si ils pouvaient aider. »

« Ensuite, nous avons créé quatre stations différentes et je suis allé sur la route pour dire aux ambulances où aller, ce qui était arrivé et pour leur donner toutes les informations dont ils avaient besoin », continue Davis. « Nous jouions dans un parc qui étaient plutôt loin de la route et en dehors de la ville, je savais donc qu’ils auraient besoin d’aide avec les directions. »

« Lorsque j’ai remercié mon enseignant, il m’a dit de prendre le crédit pour mon travail et de ne pas le lui donner », dit Davis. « Il a dit qu’il nous avait seulement donné l’information mais que je l’avais apprise et mise en pratique. »

« Mais il est tellement formidable et les méthodes d’enseignement qu’il utilise sont super », dit Davis. « Il a réellement mis l’accent sur le fait que peu importe notre âge, nous ne devons pas prendre pour acquis que des personnes plus âgées réagiront. »

« Mes jeunes ont été extraordinaires », dit Steve en parlant de ses élèves. « Tout le monde apprécie le programme. Ils l’aiment et ils apprennent beaucoup. Ensuite, ils en parlent à leurs parents. »

« En tant qu’élève, certaines matières sont plus intéressantes à apprendre que d’autres », dit Steve. « Mais lorsque j’enseigne la RCR à ces jeunes, ils ont les yeux grand ouverts, ils écoutent et ils sont motivés à apprendre. »

« Le programme est merveilleux parce qu’il vous apprend à sauver des vies », dit Steve. « C’est aussi simple que cela. »

La mise sur pied du Programme de RCR au secondaire d’ACT fut possible grâce à l’appui généreux des partenaires d’ACT soit Daimler Chrysler Canada Inc. et la section locale 444 des Travailleurs Canadiens de l’automobile (TCA). Les partenaires provinciaux d’ACT sont le gouvernement de l’Ontario, Hydro One et la Fondation Trillium de l’Ontario. Les mannequins et les ressources didactiques ont été donnés aux écoles et les enseignants ont été formés pour devenir instructeurs de RCR afin de l’apprendre ensuite à leurs élèves. Le Windsor Star a imprimé les manuels des élèves et ce, sans frais pour cette école.

Les partenaires principaux d’ACT sont des compagnies du secteur de la recherche pharmaceutique et ont aussi participé à la mise sur pied du programme; ce sont : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et sont d’ardents supporteurs du programme de la Fondation en Colombie-Britannique en plus de partager son objectif national de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national maintes fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT amasse les fonds afin que soient donnés aux écoles les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et tout autre matériel. Elle assiste également les écoles dans la mise sur pied et la viabilité du programme. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme de formation. À ce jour, plus de 900 000 jeunes ont appris la RCR par le biais de ce programme salvateur.