3,796,528
Élèves formés
Étudiant sauve la vie d’un employé de restaurant avec la RCR

Un soir de juin, alors que Jean-Philippe et son frère étaient de passage dans la ville de Québec, ils se sont dirigés vers un restaurant afin d’avoir de la pizza pour souper. « Dès qu’on est entré dans le restaurant, on s’est aperçu que tout le monde était en panique. »

Rapidement, Jean-Philippe comprit pourquoi. « Un monsieur était écroulé par terre, son visage était bleu, » décrit-il. Ce monsieur était Jacques, un employé du restaurant. « J’étais en pause au bar du restaurant en train de boire une boisson gazeuse lorsque je me suis écroulé, » se rappelle Jacques.

Après s’être assuré que les employés avaient composé le 9-1-1, Jean-Philippe prit la situation en mains. « En quelques secondes j’ai vu qu’il n’avait pas de signes vitaux, c’est là que j’ai commencé à faire les compressions. »

« Je me suis dit que si je ne le fais pas, il ne survivra pas, » explique-t-il. C’est son sens du devoir qui a maintenu le jeune homme en transe alors qu’il continuait la RCR jusqu’à l’arrivé des secours.

« Je savais exactement quoi faire à cause des cours RCR que j’ai suivi, » Jean-Philippe qui avoue avoir eu beaucoup de pratique dans le cours de RCR au secondaire offert par M. Adams son enseignant d’éducation physique.

« Jean-Philippe a non seulement maintenu le monsieur en vie, mais il lui a sauvé la vie, » explique son enseignant, M. Adams.

Jacques, ayant subi un arrêt cardiaque, est du même avis : « Si Jean-Philippe n’avait pas fait la RCR sur moi, je serais plus ici. »

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été mis sur pied en 2007 à la Polyvalente Jean-Dolbeau à Lac Saint-Jean. En 2015 l’enseignement de la défibrillation a été intégré au programme de RCR. Cette initiative fut rendue possible grâce à la générosité du Gouvernement du Québec, celle de notre partenaire communautaire, Rio Tinto Alcan, et le soutien de nos partenaires nationaux du secteur de la santé, soit AstraZeneca Canada, Pfizer Canada et Sanofi Canada.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, maintes fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR et la défibrillation dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT trouve le financement nécessaire pour que les écoles reçoivent les mannequins et que les enseignants soient formés, et elle guide les écoles dans la mise sur pied d’un programme viable. A ce jour, plus de 3,2 million de jeunes ont appris la RCR de leurs enseignants par l’entremise de ce programme qui sauve des vies.