3,868,096
Élèves formés
Une élève vient en aide lors d’une situation d’urgence liée à la drogue

*Afin de protéger l’identité des jeunes impliqués, la Fondation ACT a changé le nom des individus cités dans cette histoire.

Voici une situation familière pour plusieurs jeunes – ils se retrouvent à une fête et la consommation de drogue et d’alcool commence à devenir incontrôlable.

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT n’enseigne pas seulement aux jeunes Canadiens à pratiquer efficacement la RCR mais également à savoir comment réagir lors de situations d’urgences auxquelles ils pourraient faire face au cours de leur vie.

Une nuit d’automne, grâce au courage d’une élève de Colombie-Britannique, son amie Sarah a pu se rendre à l’hôpital en toute sécurité.

« Mon amie avait bu », mentionne Kristen, 15 ans. «Puis, elle s’est mise à trébucher et elle a perdu connaissance. Nous avons essayé de la réveiller. »

« C’était assez bizarre, ses yeux étaient vitreux et ne cessaient de rouler vers l’arrière », continue Kristen. « Quand elle s’est mise à avoir des convulsions et à vomir, mon copain et moi l’avons placée en position de récupération. »

Kristen venait de suivre la formation du Programme de RCR au secondaire d’ACT auprès de son professeur d’éducation physique.

« Parce que j’avais suivi ce cours, je me rappelais exactement quoi faire et j’ai pu réagir à ce qui se passait, appeler le 911 et aider, » dit-elle. « Ce programme est important parce que quelque chose de semblable arrive aux jeunes à tous les weekends. »

On a rapidement découvert que Sarah avait pris un mélange de drogues et d’alcool et on a procédé au lavage de son estomac à la salle d’urgence de l’hôpital local.

John Erin, professeur d’éducation physique en Colombie-Britannique, dit qu’il est impressionné de la façon dont Kristen a pu se démarquer et ainsi apporter son aide. Il enseigne le Programme de RCR au secondaire d’ACT depuis plusieurs années.

« Peu importe ce qu’on pouvait dire, cette élève s’en est tenue à ce qu’elle avait décidé, soit d’appeler une ambulance et de s’assurer que Sarah se rende à l’hôpital, là où elle avait réellement besoin de se trouver », mentionne John.
« C’est probablement de cette façon que la plupart des jeunes auront à se servir de la formation qu’ils reçoivent par le Programme d’ACT. »

« Durant son adolescence, un jeune se retrouvera dans des situations dans lesquelles des gens essaieront des drogues et prendront de l’alcool. Il pourra voir un élève perdre connaissance, » dit-il. « Certains peuvent penser que c’est correct de coucher cette personne et d’attendre qu’elle dégrise – mais nous leur apprenons qu’il s’agit d’une urgence. »

John affirme que les membres du personnel de l’école et lui-même étaient très fiers d’apprendre que Kristen avait eu le courage d’aider son amie.

« Ça m’a un peu ému », dit-il. « C’est tellement extraordinaire de voir une élève prendre en charge la sécurité de quelqu’un d’autre. Elle s’est rendue compte que Sarah avait besoin d’aide et elle a eu assez confiance en elle pour agir. »

« Elle m’impressionne tellement. »

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT fût possible en Colombie-Britannique grâce à l’appui généreux des partenaires d’ACT. Les partenaires provinciaux sont Le service ambulancier de la Colombie-Britannique (BCAS) et le syndicat des ambulanciers paramédicaux de Colombie-Britannique – SCFP section locale 873. Le partenaire communautaire d’ACT est le BC Hydro Employees Community Services Fund. Les mannequins et les ressources didactiques ont été donnés aux écoles et les enseignants ont été formés pour devenir instructeurs de RCR afin de l’enseigner ensuite à leurs élèves.

Les partenaires principaux d’ACT sont des compagnies du secteur de la recherche pharmaceutique et ont aussi participé à la mise sur pied du programme; ce sont : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et sont d’ardents supporteurs du programme de la Fondation en Colombie-Britannique en plus de partager son objectif national de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national maintes fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT amasse les fonds afin que soient donnés aux écoles les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et tout autre matériel. Elle assiste également les écoles dans la mise sur pied et la viabilité du programme. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme de formation. À ce jour, plus de 900 000