3,793,120
Élèves formés
Un enseignant se sert de la RCR pour sauver la vie de son frère

C’était une belle journée du mois de juillet , soit une parfaite journée pour une partie de golf. Juste avant l’heure du lunch, Mario, son frère Al et leur cousin se préparaient à commencer leur partie sur le terrain de golf de Vancouver.

Mario regardait son cousin faire son premier coup mais dès qu’il s’est retourné vers son frère, il l’a trouvé sur le sol, étourdi et tenant sa poitrine. « Je me suis senti très… très étourdi », se rappelle Al. « Je me souviens d’être tombé sur un genou, puis d’avoir frappé la pelouse ».

« J’ai comme réagi », explique Mario. « J’ai crié “Hé, c’est une urgence!” Il y avait une bande de gens qui étaient à l’endroit du départ, soit environ 30 mètres du club-house. J’ai crié “À l’aide! À l’aide! C’est une urgence! C’est une urgence cardiaque!” Puis j’ai hurlé “Apportez un DEA!” ».

À titre d’enseignant à l’école « Riverside Secondary School » de Port Coquitlam, C.B., Mario enseigne régulièrement les techniques pour sauver des vies aux élèves de la 10e année. Chaque année, les étudiants apprennent la RCR et comment se servir d’un défibrillateur externe automatisé (DEA) avec les DEA de formation offerts par le biais du Programme de RCR et défibrillation au secondaire d’ACT. Et voilà que Mario se servait des techniques de RCR qu’il enseigne afin de sauver son frère qui a subi un arrêt cardiaque.

Un proctologue qui mangeait son repas au club de golf est accouru à leur secours. « Il a vérifié les signes vitaux et m’a dit “Savez-vous faire la RCR?” ». Mario a commencé à faire les compressions et on apporta le DEA du club-house et un choc fut administré. Puis, les paramédics sont arrivés sur place. Al s’est retrouvé à l’hôpital, dans les 30 minutes suivant son effondrement, où il l’a opéré pour un pontage.

Avec recul, les frères sont d’accord qu’ils ont maintenant une perspective différente de la vie. « Al a 55 ans mais je le taquine en lui disant que son premier anniversaire arrivera sous peu car il a eu une seconde chance à la vie », Mario rit.

« Je suis très heureux que Mario ait su quoi faire » indique Al qui, suite à son rétablissement, a put reprendre ses activités habituelles. Mario attribue son succès à sa formation de RCR : « J’ai réagi parce que j’étais formé, je savais quoi faire. J’ai toujours été un partisan d’un mode de vie sain. Maintenant, je suis devenu un promoteur du DEA dans les édifices publics. Vous ne savez jamais à quel moment vous en aurez besoin! »

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été mis sur pied en 2006 à Riverside Secondary School grâce au soutien du partenaire communautaire Envision Credit Union Charitable Foundation. Le programme a été complété avec l’ajout du volet défibrillation en 2013 grâce au partnaire communautaire RBC, au partenaire provincial BC Emergency Health Services (BCEHS) ainsi qu’au partnaires de santé, AstraZeneca Canada, Pfizer Canada et Sanfoi Canada.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, mainte fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR et la défibrillation dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT trouve le financement nécessaire pour que les écoles reçoivent les mannequins et que les enseignants soient formés, et elle guide les écoles dans la mise sur pied d’un programme viable. A ce jour, plus de 2,9 million de jeunes ont appris la RCR de leurs enseignants par l’entremise de ce programme salvateur.