3,796,528
Élèves formés
Un enseignant sauve la vie d’un élève avec un DEA

Un matin de novembre, Sean, enseignant d’éducation physique, venait tout juste d’enseigner le volet RCR du Programme de RCR et de défibrillation au secondaire d’ACT à sa classe de 9e année lorsqu’un incident s’est réellement produit, l’obligeant à mettre en pratique le savoir-faire qu’il venait d’inculquer à ses élèves.

Afin d’apprendre à ses élèves le volet défibrillation du programme d’ACT, Sean allait chercher le défibrillateur externe automatisé (DEA) quand, soudainement, il a vu un élève de 12e année s’effondrer tandis qu’il jouait au basketball dans le gymnase. Sean et ses collègues ont immédiatement reconnu les signes d’un arrêt cardiaque.

Pendant qu’un enseignant pratiquait la RCR, Sean a appelé le 911 et est allé chercher le DEA. Il est revenu en courant vers le jeune homme, il a mis le DEA en marche et il a appliqué les coussinets sur la poitrine de l’élève en détresse après lui avoir découpé le gilet. Sean et les autres enseignants ont attendu que le DEA délivre un choc et ils ont par la suite continué à pratiquer la RCR jusqu’à ce que les ambulanciers arrivent. À ce moment-là, l’élève avait recommencé à respirer seul et il pouvait serrer les mains des enseignants.

Le jeune homme est très reconnaissant du fait que Sean a su comment réagir ce jour-là. « Il était là au bon moment. Je suis très heureux qu’il ait su faire ce qu’il avait appris », mentionne l’élève. « Beaucoup d’autres personnes que moi lui sont reconnaissantes. Mes parents, ma famille et mes amis sont reconnaissants pour la rapidité avec laquelle il a réagi. »

Il reconnait aussi qu’on a pu lui sauver la vie grâce au DEA dont son école est équipée. « Honnêtement, c’est la seule raison pour laquelle je suis en vie aujourd’hui. C’est incroyable de voir comment cela fonctionne. »

Pour Sean, il s’agit d’une aventure surréaliste, mais d’une aventure pour laquelle il était préparé. « Je venais juste de l’enseigner au cours de la matinée », mentionne-t-il, « lorsque l’incident s’est produit, je n’ai pas vraiment eu le temps d’y penser. C’est pareil à un entraînement, cela fait partie de ta routine habituelle. »

Il est d’avis que les élèves aussi devraient être prêts à affronter de telles situations. « Le fait de former les élèves est bénéfique pour leur estime de soi. On ne veut pas qu’ils se sentent impuissants s’ils se retrouvent dans cette position. »

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT a été mis sur pied au Silverthorn Collegiate en 1997, grâce au généreux soutien communautaire et provincial qui a permis de donner à l’école les mannequins, la formation des enseignants et le matériel scolaire. Le partenaire communautaire principal à Toronto est le club Kiwanis de Toronto. Les partenaires provinciaux du programme sont le gouvernement de l’Ontario, Hydro One et la Fondation Trillium de l’Ontario. Le volet DEA a été ajouté en juin 2010.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, mainte fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR et la défibrillation dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT trouve le financement nécessaire pour que les écoles reçoivent les mannequins et que les enseignants soient formés, et elle guide les écoles dans la mise sur pied d’un programme viable. A ce jour, plus de 1,8 million de jeunes ont appris la RCR de leurs enseignants par l’entremise de ce programme salvateur.

Les partenaires issus du secteur de la santé qui soutiennent le programme d’ACT en Ontario et à travers le Canada sont : AstraZeneca, Pfizer Canada et Sanofi. Ils fournissent à ACT le financement de soutien et ils partagent l’objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et apprendre aux Canadiens à sauver des vies.