3,839,696
Élèves formés
Un élève aide à sauver la vie d’un conducteur d’autobus

Après une partie de basket-ball à Kamloops, en Colombie-Britannique, les membres de l’équipe masculine senior de l’école secondaire de Clearwater se sont arrêtés dans un restaurant rapide pour prendre une bouchée. Une autre équipe de basket-ball, l’équipe féminine junior de Barriere, se trouvait aussi au restaurant pour la même raison.

Jairus, un adolescent de 16 ans, et un de ses coéquipiers faisaient la file pour commander lorsqu’ils ont soudainement entendu quelqu’un demander de l’aide. « Nous avons entendu crier : “Aidez-moi, il s’est étouffé!” raconte Jairus. Leur entraîneur Geoff était également là; il a vu le conducteur de l’autre équipe s’effondrer subitement et tomber face contre terre.

« La première chose que j’ai remarqué, c’est qu’il y a avait trois ou quatre autres adultes dans le restaurant, explique Geoff. Ils se sont dirigés vers la sortie. L’autre entraîneur a essayé d’aider, mais sans trop de succès ». Geoff est rapidement intervenu pour soulever la victime et effectuer la manœuvre de dégagement des voies respiratoires, mais il a senti quelque chose céder brusquement; en tentant de soulever la victime, il s’était déchiré un biceps.

Jairus et un coéquipier ont immédiatement demandé ce qu’ils pouvaient faire pour aider; Marie, leur professeure, leur avait appris à effectuer la manœuvre de dégagement des voies respiratoires dans le cadre du Programme de RCR au secondaire d’ACT. Le programme a été mis sur pied à l’école secondaire de Clearwater en 2009, grâce au soutien financier de l’Interior Savings Credit Union.

Jairus et son ami m’ont aidé à allonger la victime par terre, avec précaution, puis Jairus a commencé à faire des compressions. « Les gars ont poursuivi leur travail pendant ce qui a semblé une éternité, mais tout s’est probablement déroulé en 2 à 3 minutes, souligne Geoff. C’était impressionnant de voir Jairus et son ami passer à l’action sans poser de question, d’autant plus que personne d’autre ne semblait savoir quoi faire. Ils n’ont pas paniqué. Tous les enfants autour d’eux pleuraient et criaient, mais eux sont restés calmes. »

Le conducteur était alors complètement bleu et ne semblait plus avoir de pouls. « Je pouvais voir son abdomen se raidir au fur et à mesure des compressions », insiste Geoff. Jairus ajoute : « Nous pensions l’avoir perdu. J’étais épuisé, mais mon ami me disait de continuer. » Puis, tout à coup, le conducteur d’autobus s’est mis à tousser et a recraché ce qui l’étouffait. Il a recommencé lentement à respirer, tandis que les ambulanciers paramédicaux arrivaient. Quelques jours plus tard, il a écrit un mot de remerciement chaleureux à tous ceux qui lui ont sauvé la vie.

Depuis cet incident, Jairus est plus conscient que jamais qu’il faut être prêt à réagir à une situation d’urgence. « Ça peut se produire n’importe où, n’importe quand. Le conducteur s’est étouffé en mangeant un hamburger – c’est aussi bête que ça! Je vois des gens qui prennent de trop grosses bouchées ou qui ne font pas attention; je les avertis toujours, parce que voir quelque chose comme ça, ça vous marque. »

« Si je n’avais pas eu de formation, j’aurais probablement été un des adolescents qui sont restés là à regarder. Mais parce que j’ai été formé, j’ai senti que je savais quoi faire et j’ai compris à quel point c’était important d’aider la victime. La formation que j’ai reçue m’a donné la confiance qu’il me fallait pour agir sans hésiter. »

La Fondation ACT est un organisme caritatif national qui a permis à plus 2,6 millions de jeunes au Canada d’apprendre à sauver des vies. La fondation travaille en collaboration avec les services de santé d’urgence de la Colombie-Britannique (BCEHS), le service ambulancier de la Colombie-Britannique (BCAS) et divers partenaires locaux en vue d’étendre ce programme de secourisme à toutes les écoles secondaires publiques traditionnelles de la Colombie-Britannique. Les services de santé d’urgence de la Colombie-Britannique assurent le financement continu du projet, alors que les ambulanciers paramédicaux du BCAS forment bénévolement les enseignants du secondaire (où et quand cela est possible), afin que ceux-ci puissent enseigner à leurs élèves la RCR et, depuis quelque temps, la défibrillation. AstraZeneca Canada, Pfizer Canada et Sanofi Canada, qui sont les partenaires d’ACT en Colombie-Britannique et au Canada, partagent le même objectif que la Fondation ACT, soit de faire en sorte que les compétences en secourisme deviennent des compétences de base pour les générations de Canadiens à venir.