3,757,904
Élèves formés
Un enseignant utilise la RCR et la défibrillation pour sauver trois personnes

Lorsqu’il enseigne la RCR à ses élèves, Peter McKenzie, enseignant d’éducation physique à Toronto, leur dit : « Je n’ai jamais pensé que j’aurais à me servir de ces habiletés et, pourtant, je l’ai fait auprès de trois personnes différentes. »

À trois différentes occasions, Peter était au bon endroit, au bon moment, lorsqu’il s’est servi de ses compétences et de ses connaissances pour sauver des vies.

« Je jouais près de l’école au Ultimate frisbee avec un groupe de gens lorsqu’un homme s’est écroulé sur le terrain à côté du nôtre, » se rappelle Peter. Il s’est vite rendu compte que l’homme en question était inconscient et qu’il ne respirait pas. Tandis qu’un témoin de la scène s’est occupé de composer le 9-1-1 et de commencer la RCR, Peter s’est rapidement chargé de récupérer le défibrillateur externe automatisé (DEA).

« Le DEA est très facile à utiliser même si on a peu de formation. Le fait de savoir qu’il est impossible de blesser une personne, même si le DEA n’est pas utilisé adéquatement, m’a offert la confiance nécessaire pour me servir du DEA lors de trois urgences médicales, » affirme Peter.

peter-quote-fr

Suite à un seul choc administré par le défibrillateur, l’homme a repris conscience avant l’arrivée des ambulanciers. « C’était un miracle, » dit Peter. « Ma contribution la plus importante était d’avoir reconnu les signes d’un arrêt cardiaque et d’avoir récupéré le DEA le plus rapidement possible.»

La deuxième vie sauvée fut celle d’un étudiant qui jouait au basketball à l’heure du midi. Un des joueurs s’est précipité vers Peter pour l’informer qu’un étudiant s’était écroulé. « Dès que je l’ai vu par terre, je savais qu’il était inconscient, » dit Peter. « J’ai tout de suite appelé la direction et je leur ai demandé de composer le 9-1-1 et d’apporter le DEA. » Peter a alterné la RCR et la défibrillation jusqu’à l’arrivée des ambulanciers. L’étudiant est maintenant en vie parce que Peter savait quoi faire.

À une autre occasion, un étudiant a subi un arrêt cardiaque lors d’un cours d’éducation physique. « Il s’est écroulé par terre dans le gymnase, » se souvient Peter. Aussitôt, l’enseignant a activé le DEA et a commencé la RCR. Malgré ses efforts de ressuscitation, l’étudiant n’a pas repris conscience. En parlant de cet événement tragique, Peter dit « Ça a été difficile d’affronter cette tragédie et d’être témoin du chagrin de la famille, mais ce qui me réconforte un peu c’est de savoir que j’ai fait tout ce que je pouvais. »

Peter parle de l’importance de l’enseignement de la RCR au secondaire pour ses élèves en affirmant: « Enseigner la RCR et la défibrillation offre à mes étudiants le pouvoir d’intervenir et le sentiment qu’ils peuvent venir en aide même lors de situations d’urgences médicales graves. Grâce à ce savoir-faire, ils vont peut-être un jour sauver la vie d’un être cher. Et même si leurs efforts de réanimation ne réussissent pas, ils pourront au moins se consoler qu’ ils ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour sauver un vie, au lieu d’être restés à ne rien faire.

Le Programme de RCR et de défibrillation au secondaire d’ACT a été mis sur pied au Greenwood Secondary School, à Toronto en Ontario, grâce au soutien des partenaires provinciaux d’ACT, le Gouvernement de l’Ontario, Hydro One et La Fondation Trillium de l’Ontario, ainsi que des partenaires nationaux de la santé d’ACT, AstraZeneca Canada, Pfizer Canada et Sanofi Canada.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, maintes fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR et la défibrillation dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT trouve le financement nécessaire pour que les écoles reçoivent les mannequins et que les enseignants soient formés, et elle guide les écoles dans la mise sur pied d’un programme viable. A ce jour, plus de 3,2 millions de jeunes ont appris la RCR de leurs enseignants par l’entremise de ce programme qui sauve des vies.