3,868,096
Élèves formés
Un enseignant de Vancouver sauve un inconnu grâce à la RCR

Plusieurs enseignants pensent qu’il est important que les membres du personnel connaissent la RCR puisque les écoles secondaires sont souvent utilisées comme centre communautaire pour les activités du soir.

C’est lors d’une soirée de rencontre de parents que John, responsable du département d’éducation physique à l’école secondaire Sir Winston Churchill de Vancouver, a eu la confirmation qu’il s’agissait d’une bonne idée.

« Je venais tout juste de terminer mes rencontres avec les parents lorsqu’un des enseignants est venu me chercher », mentionne-t-il. « Un homme d’une soixantaine d’années gisait sur le sol. »

« Un groupe d’hommes louent notre gymnase pour jouer au basketball », dit John en ajoutant que, bien que les autres joueurs de basketball aient déjà appelé le 911, Victor, 62 ans, avait besoin d’aide immédiatement.

« Il paraît que je courrais lorsque je suis tombé à genoux », mentionne Victor qui se souvient à peine de ce qui s’est passé. « Ensuite, je me suis complètement écroulé sur le sol et c’est là que mes amis ont compris que je ne blaguais pas. »

« Il était sur le sol et j’ai écouté sa respiration », affirme John qui, avec l’aide de son collègue Mike, a pratiqué la RCR jusqu’à ce que les ambulanciers arrivent plusieurs minutes après l’incident.

« Il y avait deux enseignants qui pratiquaient la RCR sur moi en se relayant », dit Victor en riant. « Si cela m’était arrivé à la maison, je n’aurais pas été aussi chanceux. »

Victor dit que lorsque les ambulanciers sont arrivés, ils ont utilisé un défibrillateur afin de délivrer un choc électrique à son cœur.

« À l’aide de la défibrillation, les ambulanciers ont pu le réanimer », dit John, ajoutant que Victor s’est depuis complètement remis l’incident.

« Mon cardiologue m’a dit n’avoir jamais vu quelqu’un ayant souffert d’une crise cardiaque de cette ampleur s’en sortir aussi bien que je l’ai fait », dit Victor. « Il ne fait aucun doute que les gens qui se trouvaient sur la scène ont grandement contribué. Ce qu’ils ont fait dans les premières minutes a été crucial. »

À chaque année, John enseigne le Programme de RCR au secondaire d’ACT et ce, depuis sept ans. Il dit que le programme l’a préparé à avoir le savoir-faire nécessaire pour agir lors de l’arrêt cardiaque dont John a souffert.

« Étant donné que j’enseigne ce programme à tous les ans, j’étais beaucoup mieux préparé », dit John.

« Je suis tellement content que John aient eu les connaissances et la formation pour me sauver », dit Victor. « Je l’appelle mon grand héros. »

Victor, un guitariste de Flamenco bien connu, a depuis reçu la visite des pompiers locaux dans son studio afin qu’ils puissent former ses collègues.

« Cela ne prend vraiment pas beaucoup de temps pour apprendre la technique de la RCR et il est particulièrement important que les jeunes apprennent le Programme de RCR au secondaire d’ACT », dit Victor.

« Il se peut qu’un jeune de 16 ans se trouve face une situation d’urgence comme celle-ci à un moment de sa vie », mentionne Victor. « Je pense que cette formation devrait être obligatoire. »

Le Programme de RCR au secondaire d’ACT fut possible à l’école secondaire Sir Winston Churchill grâce au soutien généreux des partenaires communautaires d’ACT à Vancouver : le Club Kiwanis de Vancouver et le Groupe financier de la banque Royale. Les partenaires provinciaux sont le British Columbia Ambulance Service (BCAS) et le syndicat des ambulanciers, le Ambulance Paramedics de Colombie-Britannique – CUPE Local 873 (CUPE). Les journaux Vancouver Sun et The Province ont volontairement imprimé les manuels scolaires à Vancouver et ce, sans frais pour les écoles.

Les partenaires principaux d’ACT sont des compagnies provenant du secteur de la recherche pharmaceutique : AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et partagent le même objectif national de la Fondation, soit de promouvoir la santé et d’apprendre aux Canadiens à sauver des vies.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance primé dont la mission est d’instaurer l’enseignement de la RCR dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT amasse des fonds pour que soient donnés aux écoles les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et tout autre matériel. La Fondation assiste également les écoles dans la mise sur pied du programme afin d’en assurer la viabilité à long terme. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre du programme régulier de formation. À ce jour, plus de 900 000 jeunes ont appris la RCR par le biais de ce programme salvateur.