3,793,120
Élèves formés
Vie d’un étudiant de Sudbury sauvée grâce à la RCR

Par un après-midi de février, deux étudiants, Jordan Hambley et Jordan Woods-Spadafore, attendaient l’autobus scolaire devant l’école lorsqu’ils ont vu un étudiant plus jeune s’effondrer sur les escaliers.

« Je suis monté et je lui ai demandé s’il allait bien, mais il ne répondait pas, » se rappelle Jordan H.

« Tandis que Jordan H s’est précité au bureau principal pour chercher de l’aide, je suis resté aux côtés du jeune garçon. J’ai paniqué mais je me suis rappelé de mon cours de RCR au secondaire et je savais que je me devais de réagir. J’ai mis le jeune dans la position de récupération et j’ai vérifié ses signes vitaux, » raconte Jordan W.

Kyle Gutscher, un enseignant qui a été informé de l’événement, est rapidement allé chercher un de ses collègues qui avait une formation en RCR, Monsieur Craig Flanagan. Tandis que le directeur adjoint, Monsieur Wilson, a appelé le 9-1-1, Jordan H. est revenu avec Monsieur Flanagan et Madame Leslie Mantle, directrice de Lively District Secondary School. La directrice et l’enseignant ont vite remarqué que le jeune garçon n’avait aucun signe vital et savaient qu’ils devaient tout de suite commencer la RCR. Un étudiant de la douzième année, Brian Schouten est rapidement parti chercher le défibrillateur de l’école.

quotefr

Pendant ce temps, un étudiant de la huitième année, Dylan Brown, a vu ce qui se passait de l’autobus. « Dylan est un bon ami du garçon et il a immédiatement voulu aider. Il s’est rappelé que la mère de son ami Lucas, Charlene Howland était une infermière et qu’elle ramassait son fils à l’école. Dylan a immédiatement envoyé un message à son ami Lucas à propos de ce qui se passait, » dit Madame Mantle. Aussitôt que Lucas et sa mère, Charlene ont reçu le message ils se sont précipités sur les lieux.

En travaillant en équipe, Charlene et Monsieur Flanagan ont fait des compressions thoraciques et ont administré des insufflations au jeune gars avec l’aide de Madame Mathias, membre du personnel qui comptait à haute voix.

Le jeune garçon s’est remis à respirer peu de temps avant l’arrivée des ambulanciers. Aujourd’hui, l’étudiant est en vie grâce à l’effort d’équipe de tous les participants impliqués cette journée là. Chacune de leurs actions a joué un rôle essential dans la chaîne de survie et a aidé à sauver la vie de cet étudiant lors d’un arrêt cardiaque subit.

«Suite à cette expérience, j’ai demandé à mon enseignant d’éducation physique d’avoir un atelier de révision de RCR, » dit Jordan H. « Le fait que je savais quoi faire m’a donné la confiance nécessaire pour prendre la responsabilité de réagir immédiatement, » ajoute-t-il.

«J’enseigne le programme de RCR et défibrillation de la Fondation ACT depuis qu’il a été introduit à nos étudiants du secondaire. C’est un programme fantastique qui offre à nos étudiants une des plus importantes habiletés qu’ils pourront garder en eux pour le reste de leur vie, soit le pouvoir de sauver des vies. Je suis très fière que nos étudiants aient su comment réagir durant une situation d’urgence et qu’ils se sont rappelés d’utiliser les habiletés apprises par le biais du Programme ACT pour sauver la vie d’un étudiant, » dit Madame Kimberly Chezzi, enseignante en éducation physique.

Le Programme de RCR et de défibrillation au secondaire d’ACT a été mis sur pied à Lively District Secondary School grâce au soutien du partenaire communautaire principal, Vale, des partenaires provinciaux, le Gouvernement de l’Ontario, Hydro One et La Fondation Trillium de l’Ontario, ainsi que les partenaires du milieu de la santé, AstraZeneca Canada, Pfizer Canada et Sanofi Canada.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, maintes fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR et la défibrillation dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT trouve le financement nécessaire pour que les écoles reçoivent les mannequins et que les enseignants soient formés, et elle guide les écoles à mettre sur pied un programme viable. A ce jour, plus de 3,2 million de jeunes ont appris la RCR de leurs enseignants par l’entremise de ce programme qui sauve des vies.