3,868,096
Élèves formés
Une enseignante de Waterloo sauve son fils de l’étouffement

Lorsqu’elle présente le Programme de RCR au secondaire d’ACT à ses élèves, Donna, enseignante en éducation physique, leur raconte maintenant une histoire bien personnelle.

Le programme lui a permis de sauver la vie de son fils.

En janvier 2008, alors qu’elle soupait tranquillement avec ses deux jeunes enfants, son fils Ben, quatre ans, s’est mis à paniquer.

« Il battait des mains et balançait sa tête en avant et en arrière, ne sachant pas quoi faire”, dit Donna. « Il était silencieux et il n’émettait aucun son ».

« Je me suis levée et, au début, je lui ai donné des tapes dans le dos », dit-elle. « Mais alors je me suis demandée ce que je faisais. Il n’y avait pas de temps à perdre. »

« Je devais agir rapidement », mentionne Donna, ajoutant qu’elle a immédiatement remis Ben debout et qu’elle a pratiqué la Manœuvre de Heimlich.

Donna enseigne le Programme de RCR au secondaire d’ACT depuis environ trois ans à ses élèves de l’école secondaire Sir John A. MacDonald, à Waterloo.

« C’est simple et facile à suivre », affirme Donna. « Cela dissipe le sentiment de peur et l’aspect dramatique souvent associés aux crises. Cela vous donne le savoir-faire de base vous permettant d’intervenir efficacement ».

Pour démontrer à ses élèves l’importance du programme, Donna compte maintenant étaler des photos de son fils au début du cours.

« Il ne serait pas ici aujourd’hui si je n’avais pas su quoi faire et si je n’avais pas suivi ce cours », dit-elle. « J’aurais hésité trop longtemps », ajoute-t-elle. « Je n’aurais pas pu lui sauver la vie. »

La mise sur pied du Programme de RCR au secondaire à l’école Sir John A. MacDonald fût possible grâce au généreux soutien de partenaires tant à l’échelle communautaire que provinciale, ayant permis que soient donnés, à l’école, les mannequins, les ressources didactiques et la formation des enseignants. Le partenaire communautaire à Waterloo est le Club Kiwanis de Waterloo-Laurel. Les partenaires provinciaux sont le gouvernement de l’Ontario, Hydro One, Shoppers Drug Mart et la Fondation Trillium de l’Ontario.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national primé, dont la mission est de mettre sur pied le programme de RCR dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT amasse les fonds nécessaires pour que soient offerts aux écoles les mannequins, la formation des enseignants, les manuels et autres ressources didactiques, en plus d’aider les écoles à mettre sur pied un programme viable. Les enseignants apprennent la RCR à leurs élèves dans le cadre de leur programme d’études. À ce jour, plus de 900 000 jeunes ont déjà appris à pratiquer la RCR grâce à ce programme salvateur.

Les principaux partenaires qui appuient le programme en Ontario et ailleurs sont des compagnies provenant du secteur de la recherche pharmaceutiques: AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb, Pfizer et sanofi-aventis. Ils fournissent à ACT son financement de base et partagent le but de la Fondation de promouvoir la santé et d’inculquer aux Canadiens le savoir-faire leur permettant de sa