3,726,096
Élèves formés
Personnel de l’école sauve une vie lors d’un tournoi de volley-ball

Lors d’une soirée du mois de mars, Karen et Tom participaient à un tournoi de volleyball à l’école de Brampton, Chinguacousy Secondary School.

« Nous étions au milieu d’une partie lorsqu’un homme est accouru en demandant s’il y avait un médecin parmi nous », se rappelle Tom. « Je lui ai dit que je savais la RCR et je me suis précipité vers l’autre gymnase accompagné de Karen. »

À leur arrivée, Karen et Tom ont vu un homme effondré par terre. Plusieurs personnes étaient rassemblées autour de lui. « Ils pensaient qu’il avait eu des convulsions », explique Karen.
Tandis qu’un des joueurs composait le 9-1-1, les deux directeurs adjoints ont vérifié les signes vitaux de l’homme. « Il était inconscient et avait une respiration saccadée», affirme Tom. Immédiatement, il a commencé la RCR alors que Karen comptait les compressions pour l’aider à maintenir le rythme.

Darlene, responsable du département d’éducation physique, était dans le centre sportif surplombant le gymnase lorsqu’elle a vu la scène. Aussitôt, elle a couru chercher le Défibrillateur Externe Automatisé (DEA) de l’école. À l’arrivée de Darlene, Karen s’est précipitée à l’entrée de l’école afin de diriger les ambulanciers vers le gymnase.

Rapidement, Darlene et Tom ont placé les coussinets du DEA sur l’homme puis, suite aux instructions de la machine, ils ont livré le choc. Tom a continué les compressions et Darlene la respiration artificielle, avant d’administrer un deuxième choc.

Karen est revenue accompagnée des paramédics qui ont pris la relève et ont transporté l’homme à l’hôpital.

« J’étais vraiment bouleversée suite à l’incident », se rappelle Karen. « Cela m’a appris que la chose la plus importante est d’éduquer tout le monde afin qu’ils sachent quoi faire dans ce genre de situation », ajoute-t-elle.

Darlene est du même avis. « Lorsqu’on enseigne la RCR à nos étudiants, nous leurs offrons la confiance pour reconnaître une situation d’urgence et le pouvoir de commencer la chaine de survie », dit-elle.

« J’aimerais voir plus de gens formés en RCR », dit Tom. « Avoir plus de gens capable de sauver une vie n’a pas de prix. »

Le Programme de RCR et de défibrillation au secondaire d’ACT a été mis sur pied dans la région de Peel grâce au soutien des partenaires communautaires principaux, AstraZeneca Canada, Amgen Canada, and Boehringer Ingelheim Canada Ltd., des partenaires provinciaux, le Gouvernment de l’Ontario et Hydro One, ainsi que les partenaires de la santé, AstraZeneca Canada, Sanofi Canada et Amgen Canada et bien d’autres partenaires communautaires.

Les partenaires communautaires sont : BASF Canada Inc., Bayer, Brampton Village Lions Club, EllisDon Corporation, Enersource Corporation, Flower City Kiwanis, Hoffmann-La Roche Ltd., Kiwanis Club of Mississauga South, Loblaws Companies Ltd., Mississauga Central Lions Club, Mississauga Cooksville Lions Club, Mississauga Erin Mills Lions Club, Optimist Club of Brampton, Rotary Club of Bolton, Rotary Club of Bramalea, Rotary Club of Brampton, Rotary Club of Mississauga, Rotary Club of Mississauga Credit Valley AM, Streetsville Lions Club et Takeda Canada Inc.

La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) est un organisme de bienfaisance national, maintes fois primé dont la mission est d’enseigner la RCR et la défibrillation dans toutes les écoles secondaires du Canada. ACT trouve le financement nécessaire pour offrir aux écoles la formation des enseignants les mannequins gratuitement. Et, ACT guide les écoles lors de la mise sur pied de ce programme et pour en assurer la pérennité. À ce jour, plus de 3,6 millions de jeunes ont appris la RCR de leurs enseignants par l’entremise de ce programme qui sauve des vies.