Un entraîneur de basketball sauve un élève avec la RCR et le DEA

Zachary, que ses amis appellent « Zach », est un élève énergique en secondaire IV.  Il aime les sports et, au fil des années, il a compétitionné au hockey et au basketball.  Stephanie, la mère de Zach, affirme: « Il n’a JAMAIS eu de signes de troubles cardiaques de sa vie. »

Cependant le 28 octobre, lors d’essais de basketball après l’école, son cœur s’est arrêté.

« Tout se passait bien.  Les élèves pratiquaient des exercices pour développer leurs habilités, puis je leur ai demandé de se diviser et de jouer 5 matchs sur 5 », se souvient Mike, enseignant et entraîneur, représentant des garçons à la FASSO, Organisateur au NCSSAA, et l’entraîneur de basketball pour les garçons au St. Mother Teresa High School (école secondaire).

La pandémie existait déjà depuis presque deux ans et Mike, l’entraîneur, reconnaissait à peine les nouveaux visages, étant donné qu’ils portaient des masques liés à la COVID lorsqu’ils jouaient au basketball.

« J’ajoutais des noms à la liste des équipes lorsque j’ai vu un élève penché qui sortait du terrain », explique l’entraîneur Mike. « C’était Zach, et il était à bout de souffle.  Au début, j’ai pensé que c’était à cause de son masque et de ses efforts, aussi je lui ai dit d’aller sur le côté quelques minutes pour récupérer et j’ai tourné mon attention vers le gymnase. »

Soudainement, Zach s’est effondré le visage face au sol entraînant un bruit sourd à travers le gymnase. Immédiatement, Mike est accouru à son aide.

« Mon instinct a pris la relève.  C’était la formation (ACT)», révèle Mike. « J’ai fait l’évaluation de l’état de Zach et j’ai commencé la RCR. »

« J’ai demandé à Yvan, mon entraîneur-adjoint, d’appeler le 911 et de sortir les élèves du gymnase », indique Mike.

« L’entraîneur m’a dit d’aller chercher le défibrillateur tout de suite », se rappelle Malacki, l’ami de Zach.

« J’ai couru vite.  La vie de mon ami en dépendait.  J’ai donné le DEA à l’entraîneur qui a mis les coussinets sur Zach et a suivi les instructions.  Il savait quoi faire », se souvient Malacki.

Dans le gymnase, les ambulanciers ont pris la relève de la réanimation de Zach, tout en continuant de se servir du DEA de l’école donné par la Fondation ACT.

« Je peux vous dire, qu’en tant que mère, de recevoir cet appel téléphonique était tout à fait traumatisant.  Mais d’entendre à maintes reprises, au cours des jours qui ont suivi, les ambulanciers, les urgentologues et l’équipe de cardiologues me confirmer que si l’entraîneur n’avait réagi aussi rapidement en effectuant la RCR et en utilisant le DEA, Zach ne serait pas parmi nous aujourd’hui », explique Stéphanie.  « Nous sommes très très reconnaissants que Mike, son entraîneur, connaissait la RCR et qu’il avait été formé pour se servir d’un DEA.  C’est ce qui a fait toute la différence pour Zach.»

Zach a subi une chirurgie à cœur ouvert au Children’s Hospital of Eastern Ontario (CHEO – Hôpital pour enfants de l’Est de l’Ontario) pour réparer une malformation cardiaque de naissance jusqu’alors inconnue.  Il s’est complètement rétabli et Zach est retourné à l’école au mois de février.

« Les écoles secondaires doivent absolument enseigner la RCR », affirme Zach. « La plupart des gens pensent que seules les personnes âgées ont des crises cardiaques, mais regardez‑moi, je suis la preuve vivante que cela peut arriver à n’importe qui. Il est également important d’avoir un DEA pour rendre les écoles plus sûres. »

Quelques jours après le sauvetage Mike, l’entraîneur, a suggéré d’avoir un deuxième DEA installé plus près du gymnase.  La Fondation ACT collabore avec la famille de Zach pour permettre la réalisation de ce don.  Sa mère Stephanie pense qu’il devrait être obligatoire d’avoir un DEA dans toutes les écoles secondaires, étant donné toutes les activités sportives.  « J’encourage fortement toutes les écoles à en obtenir un, à acquérir un DEA dès maintenant. Faites-le », dit-elle. « Parce que vous n’en réalisez pas l’importance jusqu’à ce que vous en ayez besoin. »

À son retour à l’école, il a été difficile pour Zach de rester assis sur le banc pour encourager des coéquipiers.  Grâce aux actions rapides de ceux qui l’entouraient la soirée des essais, il a été en mesure de reprendre sa place sur le terrain, dûment encouragé par son équipe de santé. Zach est reconnaissant pour chaque nouvelle journée qui s’annonce.  Il anticipe pratiquer ses sports et de conduire maintenant qu’il a franchi avec succès une étape majeure, soit l’acquisition de son permis de conduire.

La Fondation ACT a intégré le programme de RCR et DEA à l’école secondaire St. Mother Teresa High School soit en 1998 pour la RCR et en 2009 pour le DEA. Grâce au soutien des partenaires communautaires, des DEA ont été donné aux écoles secondaires d’Ottawa en 2009, incluant St. Mother Teresa High School.

Le partenaire provincial d’ACT pour l’Ontario est Hydro One et les partenaires du domaine de la Santé d’ACT sont AstraZeneca Canada, et Amgen Canada.

La Fondation (ACT) des soins avancés en urgence coronarienne du Canada est un organisme de bienfaisance dûment primé qui déploie gratuitement le programme de formation de RCR et DEA dans les écoles secondaires à travers le Canada.  ACT effectue des collectes de fonds pour offrir des mannequins, la formation des enseignants et guider les écoles lors de la mise en place du programme de RCR et afin d’en assurer la pérennité.  À ce jour, plus de 4,8 millions de jeunes ont été formés en RCR par leurs enseignants grâce à ce programme qui sauve des vies.

act foundation report a rescue link button image